Liberté, convivialité, écoute, entraide et grand délire
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Citations
Mer 13 Déc 2017, 23:09 par Matriarche3

» Bonjour!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Mar 12 Déc 2017, 13:53 par Matriarche3

» Qui est- ce....?
Sam 09 Déc 2017, 12:11 par Matriarche3

» Quelques blagues !
Mar 05 Déc 2017, 21:29 par Matriarche3

» Alors?????
Dim 03 Déc 2017, 14:09 par Matriarche3

» Bon anniversaire maman Yo !
Dim 19 Nov 2017, 20:36 par douce teigneuse

» Avec la troisième lettre ....!
Dim 19 Nov 2017, 16:59 par Matriarche3

» Toutes les villes de France et ailleurs ...!
Dim 19 Nov 2017, 16:57 par Matriarche3

» Les Antonymes ...!
Dim 19 Nov 2017, 16:56 par Matriarche3

Partenaires
Forum gratuit

Tchat Blablaland
Échanges de lien
Pour les échanges de liens, veuillez me contactez en le laissant votre adresse ainsi que petit descriptif. N'oubliez que vous pouvez toujours vous inscrire en tant que membre et ouvrir un nouveau post à forum > Ici on se présente > Topic publicité

Partagez | 
 

 PRIX LITTERAIRES 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19765
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 76
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: PRIX LITTERAIRES 2013   Lun 04 Nov 2013, 15:13

Le Goncourt à Pierre Lemaitre : le roman populaire récompensé
Publié le 04/11/2013 à 12H51, mis à jour à 14H37







Le prix Goncourt 2013 a été décerné à Pierre Lemaitre pour "Au revoir là-haut" (Albin Michel), un formidable roman sur l'après-guerre de 14-18.


Pierre  Lemaitre a été sacré au terme d'un vote très serré : l'auteur, qui était un des favoris, a été choisi par le jury au douzième tour par six voix contre quatre à Frédéric Verger pour son premier roman, "Arden" (Gallimard). Cela faisait dix ans que les éditions Albin Michel n'avaient pas décroché le Goncourt.

L'attribution du Goncourt, ainsi que celle du Renaudot, a été annoncée comme le veut la tradition au restaurant parisien Drouant, dans une grande bousculade de journalistes. Le Goncourt reste le prix littéraire le plus convoité, consécration suprême et jackpot pour le lauréat et son éditeur.

"Au revoir là-haut" est un époustouflant roman sur une génération perdue, celle des démobilisés de la Première Guerre mondiale, sacrifiée par une France exsangue après quatre ans d'horreur dans les tranchées. La Grande Guerre est d'ailleurs l'objet d'un déluge de publications, à l'approche de la célébration de son centenaire.

Le titre du livre est emprunté aux derniers mots écrits à sa femme par un  poilu, fusillé pour traîtrise en décembre 1914 et réhabilité en janvier 1921. "Ceux qui pensaient que cette guerre finirait bientôt étaient tous morts  depuis longtemps". Le ton du roman est donné.

Pierre Lemaitre : je suis le plus heureux des hommes
Pierre Lemaitre, auteur de romans noirs reconnu, fait avec ce livre sa première incursion hors du polar. Il s'est déjà vendu à 38.400 exemplaires papier et 1885 en version numérique, et fait déjà partie des meilleures ventes de la rentrée.

"Je suis le plus heureux des hommes. C'est un moment unique dans la carrière d'un écrivain. C'est comme une naissance, un mariage heureux", a-t-il déclaré. "Ce que l'Académie Goncourt a bien voulu couronner, c'est un savoir-faire qui vient du polar, du roman populaire, et c'est une bonne nouvelle pour la littérature populaire", a-t-il ajouté, confiant avoir pleuré à l'annonce de sa victoire.

"J'ai écrit 22 versions (du) premier chapitre! ", sourit l'auteur qui avait commencé ce roman en 2008 puis l'avait mis de côté pour terminer une trilogie policière.  "Je n'ai pas voulu faire un roman historique, être de nouveau mis dans une case. J'avais envie d'écrire un roman picaresque, de faire rire et pleurer. Un  romancier, c'est quelqu'un qui fabrique de l'émotion", ajoute-t-il.

Bernard Pivot salue un roman populaire au "bon sens du terme"
Bernard Pivot, membre du jury Goncourt, a salué le lauréat, vantant "le mélange d'une écriture très cinématographique" dans ce "roman populaire, dans le bon sens du terme". Pierre Lemaitre "écrit à la fois  lentement et vite, parce qu'il prend son temps pour raconter un geste ou une action mais avec des mots fulgurants", a dit Bernard Pivot. Il a souligné l'importance du choix de l'après-guerre de 1914 comme contexte, qui montre que "l'horreur continuait" après la guerre dont on s'apprête à célébrer le  centenaire.

Avant l'annonce des prix, alors que journalistes et photographes se bousculaient, une petite dizaine de militantes du mouvement féministe La Barbe ont brièvement pénétré dans le restaurant Drouant pour lire un manifeste de protestation contre le manque de femmes dans les jurys et la liste des  candidats.

_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................

Revenir en haut Aller en bas
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19765
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 76
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: Re: PRIX LITTERAIRES 2013   Lun 04 Nov 2013, 15:19

Le prix Renaudot décerné à Yann Moix pour "Naissance"

Cet ouvrage monstre de près de 1 200 pages dresse un portrait féroce des relations familiales.



.L'auteur Yann Moix, le 12 septembre 2013, dans l'émission "Au Field de la nuit", sur TF1. (SIPA)
Francetv info



Contrairement au Goncourt, les jurés se sont mis d'accord dès le premier tour. Le prix Renaudot 2013 a été décerné à Yann Moix pour Naissance (Grasset), lundi 4 novembre. Ce roman de 1 148 pages débute par la venue au monde de l'auteur, sous les insultes de ses parents. Il est centré sur l'enfer des relations parents-enfant.



Un "livre délirant et monumental", selon Frédéric Beigbeder. Pour le juré Renaudot, le roman de Yann Moix est bâti "sur une idée très simple : notre vie consiste à choisir nos parents et ceux qui nous aident à naître, et pas forcément nos géniteurs".



"C'est le prix qu'ont eu Georges Perec, Céline, Marcel Aymé, je suis très ému d'avoir ce prix qui est pour moi le plus beau. C'est un grand honneur et une très grande joie", a réagi Yann Moix. Et d'ajouter : "C'est un prix qui était fait pour moi et pour lequel j'étais fait." Pour lui, le Renaudot est un prix "adapté à la folie des écrivains, qui peut digérer leur folie".

_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................

Revenir en haut Aller en bas
 
PRIX LITTERAIRES 2013
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GRANDS PRIX UNAC 2013
» Prix correct sur EBay pour une Charlotte aux fraises vintage
» Le prix des timbres augmentera de 2,8% en moyenne au 1er janvier 2013
» prix littéraires
» Ne pas confondre l'inflation et l'augmentation des prix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Maison Forum :: Ici on se cultive :: Poésie, Littérature-
Sauter vers: