Liberté, convivialité, écoute, entraide et grand délire
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Bonjour!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Aujourd'hui à 16:25 par Matriarche3

» Le jeu du pendu..!
Aujourd'hui à 16:23 par Matriarche3

» Citations
Aujourd'hui à 16:22 par douce teigneuse

» Discutons sur nos lectures
Aujourd'hui à 15:16 par douce teigneuse

» Quelques blagues !
Hier à 11:14 par Matriarche3

» Séries télévisées
Mar 25 Juil 2017, 15:44 par douce teigneuse

» L'Amitié et vous
Dim 23 Juil 2017, 19:08 par Matriarche3

» Histoires de nos 4 pattes
Mer 19 Juil 2017, 20:10 par Matriarche3

» Quelle est votre fleur préférée ?
Lun 10 Juil 2017, 14:43 par Matriarche3

Partenaires
Forum gratuit

Tchat Blablaland
Échanges de lien
Pour les échanges de liens, veuillez me contactez en le laissant votre adresse ainsi que petit descriptif. N'oubliez que vous pouvez toujours vous inscrire en tant que membre et ouvrir un nouveau post à forum > Ici on se présente > Topic publicité

Partagez | 
 

 Les États-Unis fêtent les 50 ans du rêve de Martin Luther King

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19662
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 75
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: Les États-Unis fêtent les 50 ans du rêve de Martin Luther King   Dim 25 Aoû 2013, 20:46




Le 28 août 1963, le héros du combat pour les droits civiques prononçait son célèbre discours « Je fais un rêve »






Plusieurs dizaines de milliers de personnes se sont réunies samedi 24 août devant le Lincoln Memorial, où Martin Luther King avait prononcé son célèbre discours le 28 août 1963. Ces commémorations s’achèveront mercredi par un discours de Barack Obama

DES COMMÉMORATIONS NOMBREUSES

Il y a cinquante ans, près de 250 000 personnes s’étaient réunies devant le Lincoln Memorial de Washington après une longue marche pour demander l’égalité des droits et écouter Martin Luther King. Une date importante de l’histoire des États-Unis, que le pays commémore cette année pendant plusieurs jours. Samedi 24 août, plusieurs dizaines de milliers de personnes se sont massées tout autour de la « Reflecting Pool », l’étroit et long bassin faisant face au mémorial de l’ancien président. Le passage consacré au « rêve » de Martin Luther King est gravé sur les marches du monument, à l’endroit précis où il avait parlé, cent ans après l’abolition de l’esclavage prononcée par Abraham Lincoln.

« Cette marche est à présent notre marche et elle doit continuer, a lancé samedi le ministre de la justice Eric Holder, également afro-américain. Aujourd’hui nous regardons le travail qui reste inachevé ». « Quand les gens de couleur réussissent, l’Amérique réussit », a de son côté déclaré la chef des démocrates à la Chambre des représentants, Nancy Pelosi. « J’ai été arrêté 40 fois dans les années 1960, a témoigné le représentant John Lewis. Battu, en sang et inconscient, mais je ne suis pas fatigué, je ne suis pas las, je ne suis pas prêt à renoncer et abandonner. Je suis prêt à me battre et continuer à me battre et vous devez vous battre ».

L’AFFAIRE TRAYVON MARTIN DANS LES TETES

Si l’Amérique a parcouru beaucoup de chemin au cours de ce demi-siècle, au point d’élire Barack Obama à sa tête, les discriminations sont encore une réalité. « Le rêve est loin d’être réalisé, et les pleurs de la mère et du père de Trayvon Martin nous rappellent que bien trop souvent la couleur de la peau reste un permis pour le délit de faciès, pour arrêter et même pour assassiner », a rappelé le fils de « MLK », Martin Luther King III, en référence à l’adolescent noir tué en 2012 en Floride par un vigile, George Zimmerman.

L’acquittement en juillet de cet Américain hispanique avait provoqué des manifestations de colère à travers les États-Unis. S’exprimant à la tribune en arborant un tee-shirt à l’effigie de Barack Obama, la mère de Trayvon, Sybrina Fulton, a souligné : « Trayvon Martin était mon fils, mais il n’est pas simplement mon fils, il est notre fils à tous, et nous devons nous battre pour nos enfants ».

INTERVENTION TRES ATTENDUE DE BARACK OBAMA

Le point d’orgue de ces commémorations sera l’intervention mercredi 28 août de Barack Obama. Depuis le début de sa marche vers la Maison-Blanche, le président américain s’est montré très prudent sur le sujet. Ce n’est qu’après une controverse provoquée par des déclarations enflammées de son pasteur qu’il avait abordé la question pendant la campagne pour l’investiture démocrate, à l’occasion d’un grand discours très applaudi sur la question, le 18 mars 2008 à Philadelphie.

Depuis, il s’est tenu à l’écrat de ce sujet sensible. Jusqu’à la mort de Trayvon Martin, adoptant alors un ton plus personnel. « Il y a 35 ans, j’aurais pu être Trayvon Martin », avait-il affirmé face à la presse. Ému, Barack Obama avait parlé d’une « histoire qui ne disparaît pas » pour les Noirs et révélé s’être senti jadis stigmatisé à cause de la couleur de sa peau. Toutefois, avait-il ajouté, « je ne veux pas que nous perdions de vue le fait que les choses s’améliorent. Chaque génération successive semble faire des progrès en matière de comportement ». Ce message optimiste sera sans doute également au coeur de son discours mercredi, même si les militants espèrent un ton plus déterminé.


GILLES BIASSETTE

_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................

Revenir en haut Aller en bas
 
Les États-Unis fêtent les 50 ans du rêve de Martin Luther King
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» U. S. Coast Guard (garde-côtes des États-Unis)
» achat mac etat unis
» Monument Valley (Etats-Unis)
» Les Grades dans l'Armée de Terre des Etats Unis
» Deux journalistes tués en direct aux Etats-Unis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Maison Forum :: Ici on s'informe :: Actualité nationale ou internationale-
Sauter vers: