Liberté, convivialité, écoute, entraide et grand délire
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Bonjour!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Ven 21 Juil 2017, 22:02 par Matriarche3

» Histoires de nos 4 pattes
Mer 19 Juil 2017, 20:10 par Matriarche3

» Le jeu du pendu..!
Mer 19 Juil 2017, 10:33 par Matriarche3

» L'Amitié et vous
Ven 14 Juil 2017, 14:27 par Matriarche3

» Quelle est votre fleur préférée ?
Lun 10 Juil 2017, 14:43 par Matriarche3

» Démarchage téléphonique: une nouvelle liste d’opposition à partir du 1er juin
Lun 10 Juil 2017, 14:07 par douce teigneuse

» Mode : aimez-vous marier le rose et le rouge ?
Ven 07 Juil 2017, 22:51 par Matriarche3

» Prof. de yoga à 96 ans...
Ven 07 Juil 2017, 05:18 par Cecilia13

» Idées de cadeaux originales
Ven 07 Juil 2017, 05:14 par Cecilia13

Partenaires
Forum gratuit

Tchat Blablaland
Échanges de lien
Pour les échanges de liens, veuillez me contactez en le laissant votre adresse ainsi que petit descriptif. N'oubliez que vous pouvez toujours vous inscrire en tant que membre et ouvrir un nouveau post à forum > Ici on se présente > Topic publicité

Partagez | 
 

 Ultimatum fixé à Facebook, Google+et Twitter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19638
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 75
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: Ultimatum fixé à Facebook, Google+et Twitter   Jeu 27 Juin 2013, 14:43

Données personnelles: l'UFC fixe un ultimatum à Facebook, Google+ et Twitter


L'UFC-Que Choisir a donné 21 jours aux réseaux sociaux Facebook, Twitter et Google+ pour modifier les conditions d'utilisations que l'association de défense des consommateurs juge "abusives" car elles permettraient une utilisation "tentaculaire" et "à l'infini" des données personnelles.

"Si rien ne bouge à l'issue de ce délai, nous envisagerons d'aller plus loin et d'agir en justice. Nous irons jusqu'au bout", a affirmé le président de l'UFC-Que Choisir Alain Bazot, lors d'une conférence téléphonique.

Contactées par l'AFP, les directions françaises des trois groupes américains n'étaient pas en mesure de réagir immédiatement.

Alain Bazot a précisé que l'ultimatum avait été envoyé mercredi aux sièges américains de Twitter et Google, et au siège irlandais de Facebook, "leur intimant de supprimer les clauses que nous jugeons abusives ou illicites au regard du droit français. Ces lettres de mises en demeure sont très épaisses et font cent pages, ce qui montre l'ampleur du phénomène de violation du droit français", a souligné M. Bazot.



Après une analyse poussée des conditions contractuelles proposées par les trois réseaux sociaux, le constat de l'UFC "fait froid dans le dos: on a une captation tentaculaire des données, dans l'opacité, et une utilisation à l'infini de ces données personnelles", dénonce-t-il.

En France, 90% des internautes sont membres d'un réseau social: Facebook compte quelque 26 millions d'utilisateurs actifs, Twitter et Google+ huit millions chacun.

"Elliptiques ou pléthoriques, les conditions contractuelles des réseaux sociaux ont pour point commun de ne donner aucune information claire sur les services qu'ils fournissent, et ces textes, "accessibles uniquement sur leur site internet, sont illisibles", résume l'UFC-Que Choisir.

A titre d'exemple, "la politique de vie privée, les conditions d'utilisation et les règles de Twitter (trois textes!) renvoient par liens hypertextes à pas moins de 65 pages internet, parfois en langue anglaise!", déplore l'association.

"Appétit insatiable" des réseaux

En outre, juge l'UFC, "les informations essentielles (responsabilité, récupération des données sur les divers terminaux, etc.) sont morcelées et distillées de manière éparse dans les conditions, au point qu?il est impossible de savoir l'étendue des données collectées".

"Une date de naissance, une photo, un article ou une vidéo peuvent être récoltés et exploités partout dans le monde par Facebook, Google et Twitter sans que l'internaute n'ait donné un accord spécial", dénonce-t-elle.

"Pourquoi une telle opacité? Pour masquer le coeur du problème: aujourd'hui on se demande si on peut vraiment encore parler de données personnelles. Les réseaux font preuve d'un appétit insatiable", déplore Amal Taleb, du service juridique de l'UFC, qui a piloté l'analyse des contrats.

Mme Taleb souligne également que "les clauses des contrats permettent potentiellement à un réseau de collecter d'autres données" - tel le contenu des répertoires téléphoniques - "sur les terminaux" (smartphones, tablettes, ordinateurs) utilisés par la personne pour se connecter à Facebook, Google+ ou Twitter.

"En France, le droit de collecter est strictement encadré par la loi Informatique et Libertés", rappelle Amal Taleb.

Le 20 juin, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a donné trois mois au seul Google pour se mettre en conformité avec la loi française en matière de protection des données, sous peine de sanction financière.

"La Cnil lance des coups de semonce mais elle ne peut pas aller plus loin, elle ne peut pas saisir les tribunaux. L'UFC peut en revanche aller dans les tribunaux, et je peux vous dire que les grandes sociétés sont extrêmement sensibles lorsque l'on met le pied au tribunal", a tenu à souligner Alain Bazot.

L'UFC invite l'ensemble des utilisateurs de ces sites à signer une pétition mise en ligne sur son site et à rejoindre le mouvement qu'elle lance, intitulé "Je garde la main sur mes données".

AFP

_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................

Revenir en haut Aller en bas
Grenouille

avatar

Messages : 1858
Date d'inscription : 17/04/2013

MessageSujet: Re: Ultimatum fixé à Facebook, Google+et Twitter   Jeu 27 Juin 2013, 20:49

L'échange de données personnelles est plus règlementé en Europe qu'aux Etats-Unis.
Pour les entreprises qui échangent des données, il existe des contrats-type spéciaux pour cela.
Je travaille dans une entreprise américaine..... et ils viennent juste de nous faire faire une formation justement sur ce sujet !!

Je crois que ce sujet-là va bien au-delà de Facebook et Twitter et les autres......
Je pense que cela a un rapport étroit avec un problème politique bien plus large, qui concerne le libre échange entre l'UE et les USA, ..... et ce n'est certainement pas sans rapport avec les derniers scandales liés à l'espionnage aux états-unis.

Des problèmes qui sont bien loin de nous, de notre quotidien, mais qui, mine de rien.... ont des conséquence sur notre façon de vivre.

Enfin, pas forcément la notre (en tout cas pas la mienne, je n'utilise ni FB, ni Twitter !).. mais celle de millions d'européens..... drunken
Revenir en haut Aller en bas
 
Ultimatum fixé à Facebook, Google+et Twitter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Redirection vers Facebook, Twitter, etc... depuis une vidéo Youtube
» Impossible d'accéder à belgian-navy.be !
» Du nouveau sur Google Earth !!!
» MODE D'EMPLOI SIMPLIFIE DE GOOGLE (2e partie)
» Notre groupe Facebook rear facing

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Maison Forum :: Ici on s'informe :: Actualité nationale ou internationale-
Sauter vers: