Liberté, convivialité, écoute, entraide et grand délire
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Bonjour!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Hier à 23:44 par culterreux

» Quelques blagues !
Hier à 20:33 par Matriarche3

» Histoires de nos 4 pattes
Ven 13 Oct 2017, 21:56 par Matriarche3

» Citations
Ven 13 Oct 2017, 18:40 par Matriarche3

» Avec la troisième lettre ....!
Ven 13 Oct 2017, 18:39 par Matriarche3

» Entrez dans la danse !!!!!
Mar 19 Sep 2017, 20:16 par Matriarche3

» Qui est- ce....?
Dim 17 Sep 2017, 20:50 par Matriarche3

» Bon anniversaire Matri !
Ven 08 Sep 2017, 23:46 par Matriarche3

» Toutes les villes de France et ailleurs ...!
Ven 08 Sep 2017, 23:45 par Matriarche3

Partenaires
Forum gratuit

Tchat Blablaland
Échanges de lien
Pour les échanges de liens, veuillez me contactez en le laissant votre adresse ainsi que petit descriptif. N'oubliez que vous pouvez toujours vous inscrire en tant que membre et ouvrir un nouveau post à forum > Ici on se présente > Topic publicité

Partagez | 
 

 Sante Nature Innovation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19727
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 75
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: Sante Nature Innovation   Mar 23 Oct 2012, 13:28

L’huile essentielle de menthe poivrée est un des joyaux de l’aromathérapie


Je vous en parle avec d'autant plus d'assurance que la menthe poivrée est utilisée depuis des millénaires en médecine, ce qui en fait une des plantes dont les effets sont les mieux connus. Elle a fait l’objet de nombreuses études cliniques et scientifiques pour ses propriétés incroyables.

Vous la trouverez principalement dans le commerce sous son nom latin, mentha piperita, bien utile pour être sûr que nous parlons bien de la même espèce de menthe poivrée.

Et vous allez voir qu'en posséder un flacon dans l'étagère de votre salle-de-bain se justifie d'autant plus que son action ne se limite pas aux maux de tête.


Découvrez le monde merveilleux de l'aromathérapie
L'aromathérapie est l'utilisation médicale des extraits aromatiques de plantes (essences et huiles essentielles). C'est donc une branche de la médecine par les plantes, que les spécialistes appellent la phytothérapie.

Cette discipline est, évidemment, vieille comme le monde, les plantes et leurs arômes ayant été de tous temps indispensables à la santé de l'homme. Mais d'immenses progrès ont été faits au 20e siècle.

En effet, ce n'est que depuis une centaine d''années que des scientifiques ont commencé à concentrer leurs recherches sur les arômes exclusivement. Le mouvement aurait commencé, comme beaucoup de grandes découvertes, par un accident : en 1910, le chimiste René-Maurice Gattefossé, qui faisait des recherches en parfumerie, se brûla grièvement les mains, lors d'une explosion de laboratoire.

Sa blessure s'infecta et il fut rapidement atteint de gangrène gazeuse, un mal qui, à cette époque, ne pardonnait pas.

Dans un geste désespéré, René-Maurice retira ses bandages et appliqua sur ses plaies de l’huile essentielle de lavande, dont il se servait pour ses parfums et qu'il soupçonnait être puissamment antiseptique et cicatrisante. On raconte que les résultats furent stupéfiants. René-Maurice Gattefossé, en tout cas, en réchappa. Dès lors, il orienta ses recherches sur les propriétés des huiles essentielles.

C'est lui qui, en 1935, inventa le terme d'aromathérapie. A noter que la France fut le berceau de l'autre grand maître de l'aromathérapie, Jean Valnet.

Grâce aux techniques modernes de distillation, l'aromathérapie peut aujourd'hui recourir à des arômes de plantes extrêmement concentrés, ce qu'on appelle les « huiles essentielles », et dont tout le monde parle autour de vous...


Les huiles essentielles
L’huile essentielle est le principe actif, c'est-à-dire l'ensemble des composants possédant un effet thérapeutique, qui est récolté par distillation à la vapeur de la plante fraîche. Elle a donc l'odeur de la plante, mais en beaucoup plus puissant. Les fabricants distillent parfois plusieurs tonnes de plantes pour obtenir un seul litre d'huile essentielle ,ce qui explique le prix exorbitant de certaines huiles.

Ainsi, un litre d'huile essentielle d'une plante aussi bête que l'estragon peut coûter 820 euros !

Et ne vous laissez pas tenter par le discount : une huile essentielle trop bon marché est forcément de faible qualité, voire " frauduleuse ", c'est à dire mélangée ou coupée à d'autres substances naturelles (huiles végétales, alcools…) ou chimiques (solvants, colorants, parfums de synthèses…).


Les différentes voies d’utilisation des huiles essentielles

Il existe trois modes d'administration des huiles essentielles, qui varient selon les huiles, tout comme les doses d'utilisation.


Par ingestion : sur du pain complet, par exemple, ou tout autre aliment solide. On utilise ici du pain comme intermédiaire pour diminuer la concentration de l’huile (sans diminuer la quantité ingérée) et ainsi éviter tout risque de brûlure interne si l’ingestion est faite directement. Les huiles essentielles peuvent aussi être diluées dans d'autres huiles, mais pas dans un liquide aqueux, puisque l'huile n'est pas soluble dans l'eau.
Par massage : sur le corps mais jamais sur une zone trop étendue, par l’intermédiaire d’une huile végétale (dilution à 20 %, soit 2 gouttes d'huile essentielle pour 10 gouttes d'huile végétale). Le massage est nécessaire car il va permettre au principe actif de pénétrer directement dans la peau et d'aller ensuite dans la circulation sanguine pour produire son effet. L'action est moindre quand l'huile est utilisée dans le bain.
Par diffusion : cette méthode ne concerne pas ou peu la menthe poivrée, dont nous parlons plus loin, mais il est possible de diffuser les huiles dans les pièces de la maison grâce à un diffuseur qui mettra en suspension des micro-gouttelettes. Ne pas utiliser de diffuseur chauffant, car la chaleur peut dénaturer les huiles.


Les étonnantes vertus de l'huile essentielle de menthe poivrée

Mais venons-en au cœur de notre sujet : les étonnantes vertus de la menthe poivrée.

L'huile essentielle de menthe poivrée mentha piperita est efficace contre les maux de tête, les nausées, la mauvaise haleine, la digestion difficile et l'hypotension... entre autres. C'est donc une petite pharmacie portative.

Dans le cas de maux de tête, il suffit d’en déposer 2 gouttes sur l’index et de se masser les tempes et l’ensemble du front en faisant très attention de ne pas s’en mettre dans les yeux car cela provoque des brûlures (dans ce cas, rincez abondamment avec de l’huile, non de l'eau, et demandez conseil rapidement à votre pharmacien/médecin). Il n'est en général pas utile de diluer l'huile essentielle de menthe poivrée, mais certaines personnes particulièrement sensibles pourront ressentir des brûlures. Dans ce cas précis, mélangez la menthe poivrée avec une huile végétale de millepertuis (dans le cas des maux de tête) ou de l’huile d’olive que vous avez plus facilement à portée de main.

Ce massage a un effet vasodilatateur (dilatation des vaisseaux sanguins) : votre circulation sanguine ralentit, provoquant un effet calmant. Le résultat est rapide. Au bout de quelques minutes déjà vous ressentez les premières sensations de froid qui sont apaisantes.

Pour compléter l'effet, si les applications de menthe poivrée ne suffisent pas, une autre huile essentielle a un effet fantastique (et le mot n’est pas exagéré) sur les maux de tête. Il s'agit de l’huile essentielle de gaulthérie, qui mélangée avec de l’huile végétale de millepertuis, a un effet rapide et très efficace.

Dans les cas de mauvaise haleine, nausées (d’une efficacité incomparable) et de problèmes digestifs de tous ordres (vomissements, flatulence, digestion difficile...), mettez-en une à 2 gouttes sur du pain complet et mangez le tout (ne pas dépasser 3 prises par jour). L’effet est quasi immédiat et vous bénéficierez d'une haleine fraîche pendant plusieurs heures, ce qu'aucun « bonbon » ou autre « médicament » ne peut faire. Vous pouvez même effectuer un test intéressant : massez-vous la voûte plantaire en mettant de l’huile essentielle de menthe poivrée. Au bout de quelques minutes, vous aurez, Mesdames et Messieurs... une haleine de menthe ! Ceci pour vous montrer la puissance de diffusion dans le corps de l'huile essentielle de menthe (à quand ce numéro au cirque Zavatta ? ).

Contre la toux, il est possible d’appliquer en massage 2 gouttes de menthe poivrée sur le thorax pour libérer les bronches du fait de l’action du menthol contenu dans l’huile.

L'huile essentielle de menthe poivrée possède aussi des vertus contre les traumatismes bénins par massage sur la zone concernée. Selon le magazine professionnel, Profession Kiné (5) « le mécanisme d’action du menthol, en déclenchant une sensation de froid, entraîne une analgésie (interruption de la douleur) locale significative d’ailleurs appréciée de tous les kinés du sport ayant à soulager rapidement les compétiteurs sportifs souffrant d’un traumatisme bénin. »

Enfin, je recommande l’utilisation d’huiles essentielles bio: dans la mesure où vous allez ingérer, respirer, ou vous appliquer le produit sur la peau, mieux vaut éviter qu'il ne contienne des agents chimiques. Vous en trouverez dans les magasins Nature et Découverte, mais aussi dans la plupart des magasins bio, herboristeries et pharmacies.


Prix

Le prix de l'huile essentielle de menthe poivrée est un peu moins élevé que la moyenne. Un flacon de 10 ml (environ 200 gouttes) coûte 5 à 6 euros, 13 euros environ si vous choisissez la formule biologique. Cette quantité vous suffit pour une année d'utilisation.


Précautions à prendre avant l’utilisation

L'huile essentielle de menthe poivrée est formellement déconseillée aux femmes enceintes, ainsi qu'aux enfants de moins de six ans.

Ne substituez pas des huiles essentielles à un traitement médical sans en avoir parlé au préalable à votre médecin.

Manipulez toujours avec prudence les huiles essentielles pures. Elles brûlent facilement la peau, et plus encore les muqueuses (yeux, narines, etc.). A la moindre irritation, augmentez le niveau de dilution.

Si vous avez un doute, adressez-vous à votre pharmacien ou herboriste le plus proche, qui saura vous donner des informations complémentaires.

Il est conseillé de conserver les huiles essentielles à l’abri de la lumière pour éviter toute dégradation, à une température constante aux alentours de 20°C, et dans leur flacon d’origine bien fermé. La conservation dans ces conditions est supérieure à 5 ans.

A votre santé,

Jean-Marc Dupuis

_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................



Dernière édition par douce teigneuse le Sam 12 Jan 2013, 16:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sante Nature Innovation   Mar 23 Oct 2012, 20:16

Tiens ??........ t'es abonnée à Santé et Nutrition ??? Very Happy Laughing Wink
Revenir en haut Aller en bas
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19727
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 75
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: Re: Sante Nature Innovation   Mar 23 Oct 2012, 22:58

Depuis peu et je vais en faire profiter les amies !!!! bounce

_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sante Nature Innovation   Mar 23 Oct 2012, 23:20

Tu verras, c'est une mine d'or !!

Bon, parfois, tout n'est pas à prendre au pied de la lettre....... (enfin, pour ma part je ne prend pas tout au pied de la lettre), mais dans l'ensemble, c'est une très saine lecture remplie de bon sens.

Que j'archive....
Revenir en haut Aller en bas
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19727
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 75
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: Re: Sante Nature Innovation   Jeu 25 Oct 2012, 10:06

Voici comment mieux manger avec moins d'argent :


Consacrer du temps

En préparant vos menus à l'avance, vous achetez uniquement le nécessaire.

L'expérience montre qu'il coûte plus cher d'acheter un peu de tout pour improviser ensuite des repas, que de prévoir à l'avance ses repas puis d'acheter ce qu'il faut pour cuisiner. En préparant à l'avance des menus équilibrés, vous mangerez juste ce qu'il faut, et vous vous en porterez d'autant mieux. A noter qu'un repas bien préparé comporte des plats variés, et que l'on est ainsi plus vite rassasié.


Manger mieux, mais un peu moins


Des études chez les animaux ont montré que manger moins rallonge l'existence et diminue l'incidence des maladies, à partir du moment où vous avez votre dose quotidienne normale de vitamines et nutriments essentiels. Le Dr Richard Weindruch, du Centre de recherche national sur les primates du Wisconsin, a publié en 2009 les résultats d'une intéressante étude à ce sujet [1] . En 1989, il prit deux groupes de quinze macaques. Au premier, il donna une ration de nourriture réduite 30 % par rapport à la normale. Au second, il donna autant à manger qu'ils voulaient. En 1994, 46 autres macaques ont été répartis entre les deux groupes. Puis le Dr. Weindruch a comptabilisé les décès sur les années suivantes. Seuls 13 % des macaques ayant reçu peu de nourriture (restriction calorique) sont morts de maladies liées au vieillissement, contre 37 % de leurs congénères se nourrissant autant qu'ils le voulaient.

Il est probable que l'effet soit le même chez les humains. Manger un peu moins que d'habitude pourrait vous faire gagner des années de vie en bonne santé, en plus de vous faire économiser.


Réutiliser les restes

La quantité de nourriture jetée à la poubelle actuellement, sans autre raison que la négligence, la paresse et la désorganisation, est affligeante. On estime que près de 50 % de la production alimentaire mondiale est gaspillée, selon un rapport de la FAO, l'organe de l'ONU consacré à l'agriculture et à la nourriture.

Cela veut-il dire que les restes de votre gigot de dimanche midi peuvent vous servir de dîner du vendredi soir suivant ?

Je vais peut-être vous choquer mais le fait que de la nourriture devienne dure, change de couleur, qu'elle devienne gluante, ou même qu'elle sente mauvais, ne veut quasiment rien dire en terme de danger pour la santé.

Le goût peut ne pas vous plaire, mais ça ne veut pas dire que vous allez tomber malade. Ceci parce qu'il existe une grande différence entre les bactéries qui dégradent la nourriture, et celles qui sont pathogènes, c'est-à-dire causes potentielles de maladie.

Les bactéries qui font pourrir la nourriture forment un film gluant sur la viande, ramollissent les légumes, et donnent une très mauvaise odeur au poulet. Mais les bactéries pathogènes sont inodores, incolores, et invisibles.

Dans la mesure où vous ne pouvez pas compter sur votre vue ni sur votre odorat, utilisez la règle de 4 : pas plus de 4 jours à 4 °C.

A 4°C, vous pouvez conserver pendant trois jours entiers du poulet cru et du bœuf haché. Vos restes de nourriture cuisinés, eux, peuvent être conservés quatre jours.


Redécouvrez la soupe

Non, je ne parle pas d'acheter des briques de soupe au supermarché, ni même les soupes « bio ». Vous ne ferez aucune économie, et vous ne saurez jamais, au juste, ce qu'il y avait dedans.

Chaque fois que vous êtes en peine de faire un repas, souvenez-vous que virtuellement toutes les nourritures, tous les ingrédients, peuvent servir de base à fabriquer une soupe. Il suffit de les mettre à bouillir dans une casserole avec beaucoup d'eau, un oignon, une gousse d'ail, une carotte, quelques herbes, du sel et du poivre.

Si vous n'avez qu'un seul légume sous la main (quelques carottes rabougries, un vieux chou-fleur), cela suffit pour faire un potage bon au goût et bon pour votre santé. N'ouvrez pas de paquet de chips. Ne commandez pas de pizza. S'il vous reste un quignon de pain que vous pouvez réduire en petit morceaux et faire revenir dans de l'huile d'olive avec de l'ail et du sel dans une poêle, faites-vous des croutons.

Si la soupe est trop claire, une poignée de riz l'épaissira.


Mangez du chou

Jusqu'à la découverte de l'Amérique, nos aïeuls n'avaient ni haricots, ni maïs, ni tomates. Et la pomme de terre n'est arrivée en Europe qu'à la fin du XVIIIe siècle.

Le chou, sous toutes ses formes, tenait une place de choix dans leur alimentation.

Aujourd'hui, le chou est passé de mode. Peu de jeunes ménages en consomment.

C'est dommage.

Il existe une grande diversité de choux, et un nombre prodigieux de délicieuses recettes pour les préparer, de la choucroute à la salade de chou râpé, en passant par le chou farci, le chou braisé et la soupe au chou.

Le chou est bon marché en toute saison. Il a de grandes vertus détoxifiantes et chélatrices (se lie aux métaux lourds pour les évacuer de votre corps). Il est bourré de nutriments : vitamine A, C et E anti-oxydantes qui freinent le vieillissement cellulaire, fibres, potassium et souffre.

Des études récentes ont démontré que le chou a des vertus anti-cancéreuses grâce à son souffre et ses anti-oxydants. Le brocoli freine le cancer de la prostate.

Vous trouverez sur marmiton.org des centaines de recettes à base de chou. N'oubliez pas le chou de Bruxelles, le chou chinois, le brocoli et toutes les sortes de chou blanc, vert, rouge, frisé ou pommelé.


Mangez des légumineuses

Tout comme le chou, redécouvrez les lentilles, les haricots secs ou demi-secs, les fèves et les pois sous toutes leurs formes. Les légumineuses ne coûtent pas cher et font de délicieux potages, purées, peuvent se manger chauds ou froids en salades. Il en existe assez de variétés pour en manger une fois par jour sans jamais se lasser, et elles peuvent parfaitement vous servir de plat principal, sans accompagnement.

Un exemple rapide : ouvrez une boite de conserve de petits pois (inutile qu'ils soient « extra fins »), versez la dans une casserole, avec le jus, et faites chauffer. Il vous suffit ensuite de mixer, saler, poivrer, et ajouter une cuillerée de crème fraîche non-allégée, pour faire un délicieux potage.


Limitez votre consommation de viande


Réservez la viande rouge (si vous en mangez) et les grosses pièces de viande pour les grandes occasions.

Le reste du temps, les légumes cités précédemment feront une excellente base de repas, et vous pourrez manger végétarien sans y penser. Quelques lardons, ou un bout de saucisse fumée suffisent à accompagner ces plats, si c'est indispensable pour vous. Pour varier les goûts, redécouvrez les épices et les herbes aromatiques, à commencer par les plus simples et les plus courantes : ail, cerfeuil, noix de muscade, laurier, cumin...


Choisissez vos poissons


Le poisson est très bon pour la santé, et il serait très dommage de s'en priver. Néanmoins, rien ne vous oblige à donner dans la lotte, le bar ou la sole, devenues hors de prix. Les petits poissons gras de mers froides sont bien moins chers, vous pouvez les acheter en conserve, et d'un point de vue nutritionnel, ce sont de toute façon les meilleurs grâce à leur forte teneur en oméga-3 et leur faible intoxication au mercure.


Les œufs

Enfin, l'aliment parfait pour les petits budgets : l'œuf.

Victime d'une épouvantable erreur judiciaire dans les années 90, lorsque des chercheurs accusèrent injustement son jaune (le meilleur !!) de faire monter le taux de cholestérol, l'oeuf a été totalement blanchi ces dernières années, en particulier grâce à une étude de l'Université de Yale. (2)

Nous savons maintenant que deux œufs par jour n'ont aucun effet négatif sur le cholestérol, pour les personnes en bonne santé. Bien entendu, si vous suivez un régime particulier, prescrit par un médecin, ne changez rien sans l'avoir consulté.

Sinon, vous n'avez aucune raison de vous priver de cette délicieuse source de protéines de haute qualité, nourrissante, facilement digérable, et très bon marché. Car même en magasin bio, vous aurez du mal à trouver des œufs, même enrichis aux oméga-3, à plus de 25 c l'unité.

A votre santé,

Jean-Marc Dupuis

**********************

Sources :

(1) R.J. Colman et al., Science, 325, 201, 2009.
(2) Katz DL, Evans MA, Nawaz H, Nickelll VY, Chan W, Comeford BP, Hoxley ML, Egg consumption and endothelial function: a randomized controlled crossover trial, International Journal of Cardiology, Vol. 99. No 1, 10 Mars 2005, 65-70.


_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................

Revenir en haut Aller en bas
Saxo

avatar

Messages : 8995
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 67
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Sante Nature Innovation   Jeu 25 Oct 2012, 17:05

J'ai fait ça durant de nombreuses années avec mes enfants, je crois que nous serons bientôt obligé de recommencer.
Les restes.............. je m'en sers.
Un reste de pot au feu fait un plat consistant en coupant tout en petits morceaux et en y ajoutant une boite de petits pois.
Les produits dégelés ne peuvent plus être congelés mais après cuisson on peut de nouveau les congeler;
(pour les produits crus bien évidemment)
Par contre la soupe j'y mets des pâtes et non du riz, j'ai horreur de la soupe de riz affraid affraid affraid
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sante Nature Innovation   Jeu 25 Oct 2012, 21:03

Je fais les lentilles généralement soit avec des saucisses fumées, soit avec du jarret de porc.
Et en général, il reste toujours des lentilles et il n'y a plus de viande (les enfants adorent les saucisses fumées !).
Alors le lendemain, les lentilles sont un peu sèches.
Je mets un peu d'eau, je fais cuire des oeufs durs, j'émiette les oeufs durs dans les lentilles, et je fais chauffer le tout au micro-ondes.
Revenir en haut Aller en bas
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19727
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 75
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: Le pire moyen de manger des œufs   Dim 04 Nov 2012, 10:07


Le pire moyen de manger des œufs

L'histoire de la vache folle et des « farines animales » a tellement écœuré les populations que même les poulets sont aujourd'hui étiquetés « élevés au grain », comme si c'était un gage de qualité.

Mais vous, qui aviez des grands-parents à la campagne, ou qui avez eu des « leçons de choses » à l'école primaire, vous savez que le poulet n'a jamais été un animal végétarien, et encore moins un consommateur de maïs !

Le snack préféré de la poule, c'est un ver de terre dodu. Donnez-lui la couenne de votre jambon, elle sera au ciel !

Si vous lui en laissez la liberté, votre poule passera sa journée à gratter la terre à la recherche d'asticots, d'insectes. Si elle n'en trouve pas, elle picorera des herbes, des plantes vertes, des petites pousses, des racines, et, occasionnellement seulement, des graines.

C'est ce qu'il faut à une poule pour être heureuse, en bonne santé, et faire de bons œufs. Mais encore faut-il pour cela qu'elle ait l'occasion de sortir !


Poulets d'usine « élevés en plein air »
Tout l'art du marketing est de jouer avec des expressions qui trompent le consommateur, sans en avoir l'air.

Ainsi, au supermarché, vous avez remarqué que vous pouvez acheter des œufs de poules « élevées en plein air ». Sur l'emballage, la photo d'une belle cocotte rousse picorant à son aise dans un pré d'herbe verte et grasse, par temps ensoleillé.

Or, voici ce qu'impose la législation pour avoir droit au label « élevées en plein air » :
« En journée, accès à un parcours extérieur en majeure partie recouvert de végétation (4 m2 de terrain par poule). »

Eh bien je prétends que seul l'expert en marketing détectera le piège caché sous cette formule.

Le débutant lui, même soupçonneux, s'inquiètera de ce que la poule ait droit à un accès, non à une prairie en herbe, mais à un simple « terrain » recouvert « en majeure partie » de végétation, le reste pouvant être des gravats ou du béton.

Il aura raison de s'inquiéter de ça. Mais en réalité, le vrai piège se trouve dans l'expression « accès à un parcours extérieur ».

Imaginez un hangar de 150 mètres de long en tôle ondulée, rempli de milliers de poules serrées comme des sardines. L'odeur est à vomir. Le bruit assourdissant. Les poules sont dans un état de stress, et d'agressivité tels, qu'elles se battent constamment, s'arrachant les plumes, se piquant les yeux et se griffant. Certaines ont des membres cassés. Vous ne pouvez vous aventurer dans ce hangar sans protections spéciales.

Sur le mur de ce hangar, trois plaques amovibles de 40 cm de côté, au ras du sol, qui sont retirées chaque matin par l'exploitant. Eh bien voilà : cela suffit pour que les poules puissent être déclarées avoir « accès » à un « parcours extérieur » !!

Techniquement, on pourrait imaginer qu'un certain nombre de poules, en effet, sortent. Le problème est que, les poussins étant nés eux-mêmes dans des hangars fermés, ils n'ont jamais vu la lumière du jour et ils ont peur de sortir ! Malgré « l'accès » vers l'extérieur, il se peut que la très grande majorité des poules « élevées en plein air » n'oseront jamais mettre le bec dehors.


Manger des œufs bio ?
Depuis 2004, tous les œufs vendus dans le commerce sont obligatoirement codés. Un petit tampon est appliqué sur chaque œuf comportant notamment un numéro :


3 : poules élevées en cage, à éviter absolument.


2 : poules élevées au sol, dans un hangar sans voir le ciel une seule fois de leur misérable existence. A éviter également.


1 : poules élevées en plein air, nous avons vu ce que cela signifie. A éviter.


0 : œuf bio. Les poules ont pu sortir, elles ont bénéficié d'abris et de végétation sur le parcours extérieur ; à l'intérieur du hangar, le nombre de poules est limité, avec une densité plus faible ; enfin, elles ont bénéficié d'une alimentation biologique à 90 % minimum.
Désolé de vous décevoir mais, le chiffre 0 ne suffit pas. De plus en plus, se développent des installations industrielles respectant sur le papier les critères du bio et produisant les œufs par millions.

On reste très loin de l'élevage traditionnel des poules, seul à même de garantir l'œuf véritable de nos grands-parents, reconnaissable entre mille dans l'assiette. En 1950, la France comptait des millions de fermes en activité. Dans chacune d'elles, il y avait un poulailler, avec quelques dizaines de poules, qui bien souvent pouvaient se promener aux alentours librement. Tous les œufs consommés dans ce pays étaient produits de cette manière.

La seule bonne manière de produire des œufs est celle-là. Cela signifie pour vous que l'idéal est d'acheter vos œufs chez un producteur bio que vous connaissez, et qui exploite en effet un élevage de poule à taille normale. Rendez-vous dans une ferme près de chez vous, si vous habitez la campagne : le fermier vous fera visiter ses installations avec joie, s'il n'a rien à cacher.

Un bon éleveur de poules surveillera la nourriture de ses poules, s'assurera qu'elles ont de l'eau fraîche et propre, assez d'espace, une bonne ventilation dans le poulailler. Celui-ci devra être nettoyé très régulièrement.

Les poules bien soignées, elles, pondront des œufs dont le jaune est foncé. Grâce à leur bon système immunitaire, elles ne seront pas infectées par la salmonelle. Plus les œufs sont frais, plus le blanc est visqueux.


La meilleure façon de manger ses œufs.Maintenant que vous avez acheté de vrais œufs, comment les préparer pour en conserver toutes leurs vertus nutritionnelles ?

La pire façon est de les cuire trop fort et trop longtemps, jusqu'à ce qu'ils deviennent caoutchouteux. Vous altérez la structure des protéines de votre œuf en le cuisant trop, ce qui peut provoquer des allergies.

La meilleure façon est de manger les œufs... crus.

Je vois d'ici les grimaces de dégoût, et de déception. Mais attendez la suite.

Cru ne veut pas dire que vous devez manger vos œufs tels quels. Vous pouvez les mélanger à une boisson comme un jus de fruit ou un smoothie.

Une recette célèbre et généralement très appréciée à base d'œufs crus est la mousse au chocolat :

Prenez 6 œufs et 200 grammes de chocolat noir bio. Faites fondre le chocolat tel quel au bain-marie. Séparez les blancs des jaunes, et montez les blancs en neige. Lorsque le chocolat fondu a un peu refroidi, mélangez-y les jaunes. Puis ajoutez à ce mélange les œufs en neige, délicatement, sans les casser. Versez dans des ramequins individuels que vous laisserez une nuit au frigo. Vous pouvez bien sûr rajouter des fruits secs, mais ni sucre, ni farine, ni beurre ne sont nécessaires.

Je certifie personnellement que cette recette est diététique, quoi qu'en pensent les terroristes qui voudraient nous priver de tous les bonheurs de l'existence « pour notre santé ».

Les autorités vous conseilleront au contraire de bien cuire vos œufs pour éviter la salmonellose. Mais ce risque concerne surtout les poules élevées dans de mauvaises conditions et, même dans ce cas, seul un œuf sur 30 000 est contaminé, ce qui fait que votre risque est vraiment faible.

Pas de quoi justifier de vous priver des bienfaits nutritionnels des œufs crus.


Si vous décidez malgré tout de cuire vos œufs
Si vous tenez absolument à manger des œufs cuits, la meilleure manière est de les manger à la coque, cuit à faible température (80 °C). Nul besoin en effet que l'eau soit bouillante, puisque l'œuf coagule entre 70 et 80°C. Suivant la taille de votre œuf, 4 minutes environ suffiront pour obtenir la texture parfaite : votre blanc d'œuf doit être crémeux, votre jaune juste chaud et onctueux.

Mais vous pouvez aussi faire des œufs brouillés, au bain-marie. Le résultat final doit être une crème à peine plus épaisse que la crème Montblanc, et vous pouvez y ajouter toutes sortes d'ingrédients pour la parfumer : champignons ou épices bien sûr, mais aussi fines herbes et petits légumes.

Je vous garantis que, après quelques tentatives, cette façon de préparer les œufs brouillés est un pur délice.


Spécial femmes enceintes

La consommation d'œufs crus n'est pas conseillée pour les femmes enceintes car le blanc d'œuf contient de l'avidine, qui se lie à la biotine, une substance dont les femmes enceintes sont souvent déficitaires.

Si vous êtes enceinte, vous pouvez faire des examens pour mesurer une éventuelle déficience en biotine et prendre des compléments alimentaires, ou alors ne manger cru que le jaune de l'œuf.


Pour les passionnés de nutrition

Voici enfin quelques informations qui intéresseront les passionnés de nutrition, et qui expliquent pourquoi manger des œufs crus est meilleur pour la santé.

Les œufs bios produits de façon traditionnelle contiennent un tiers de cholestérol en moins, un quart de graisses saturées en moins, deux tiers de vitamine A en plus, deux fois plus d'oméga-3, trois fois plus de vitamine E et sept fois plus de béta-carotène que les œufs de poules en batterie.

De plus :


Les protéines présentes dans un œuf sont des "protéines complètes", car elles contiennent les huit acides aminés essentiels, c'est-à-dire ceux que l'organisme ne peut fabriquer lui-même. Les acides aminés essentiels sont en proportions équilibrées (c'est la raison pour laquelle les œufs sont utilisés comme référence pour l'évaluation de la qualité des protéines et des teneurs en protéines des autres aliments).


Le jaune d'œuf de poule contient quant à lui de la lutéine et de la zéaxanthine, de la famille des antioxydants, qui protègent notamment les yeux de la cataracte. Ces substances risquent d'être détruites par la cuisson. Riche en choline, le jaune d'œuf augmente et protège la mémoire. Sa teneur en acide folique est intéressante surtout pour les femmes enceintes afin de prévenir de la spina bifida (malformation de la moelle épinière du bébé). Il contient enfin du phosphore et du zinc.
Le jaune d'œuf ne fait pas grimper le taux de cholestérol
Dans les années 80, le jaune d'œuf fut injustement accusé de faire grimper le taux de cholestérol. Aujourd'hui, on sait que le taux de cholestérol sanguin a peu à voir avec le cholestérol alimentaire, car il est fabriqué par le foie, à partir du sucre.

N'oubliez pas que le cholestérol n'est pas un poison : chaque cellule de votre corps a besoin de cholestérol. Il contribue à fabriquer de la membrane cellulaire, des hormones, de la vitamine D, des acides biliaires pour digérer les graisses. Le cholestérol aide aussi à former des souvenirs et il est indispensable aux fonctions neurologiques. Le cholestérol de l'alimentation est votre ami.

De plus, de nombreuses études concluent que les œufs ne font de toute façon pas monter le taux de cholestérol. Par exemple, des recherches publiées dans le International Journal of Cardiology (1) ont montré que chez les adultes en bonne santé, manger des œufs tous les jours ne déclenchait ni d'effets négatifs sur les fonctions endotheliales, ni une hausse des taux de cholestérol.

C'est donc en toute tranquillité d'esprit que vous pouvez manger six œufs par semaine en essayant des recettes variées et délicieuses.

A votre santé,

Jean-Marc Dupuis

_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................

Revenir en haut Aller en bas
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19727
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 75
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: Prévention et traitement des hémorroïdes   Sam 10 Nov 2012, 10:10

Prévention et traitement des hémorroïdes

La moitié de la population touchée
Environ la moitié de la population souffrira d'hémorroïdes à un moment ou un autre de sa vie, habituellement entre 20 et 50 ans. Ce n'est pas nécessairement un problème de personnes âgées ou constipées, cela peut arriver à chacun, y compris les personnes en bonne santé, mais qui passent beaucoup de temps en position assise.

Les hémorroïdes, qu'elles soient internes ou externes, sont causées par la dilatation et l'inflammation de veines dans le rectum et sur l'anus.

La principale différence est la douleur : les hémorroïdes internes ne font pas mal parce que les veines gonflées se trouvent dans la partie haute du rectum, qui n'est pas innervée. Il peut même n'y avoir aucun symptôme. Mais souvent, vous constaterez que vous avez un peu de sang rouge dans les selles. Les traces apparaissent sur le papier toilette ou sur la cuve. Le fait que le sang soit rouge prouve que le saignement a lieu dans la partie inférieure de la voie gastro-instestinale. S'il a lieu plus haut, dans l'estomac ou l'intestin, il a le temps de coaguler pendant la digestion et présente une couleur noire.

Un autre signe d'hémorroïdes internes est la présence de selles liquides, et l'impression de ne pas avoir « fini ».

Les hémorroïdes externes, elles, peuvent faire horriblement mal. Certaines personnes ne peuvent plus marcher. Non soignées, elles peuvent dégénérer en thrombose, c'est-à-dire qu'elles deviennent bleu violacées et saignent.


Un problème de mode de vie
La fréquence des hémorroïdes dans les pays industrialisés n'est pas une surprise, vu le régime et le mode de vie de la majorité de la population. Elles sont beaucoup plus rares dans les autres pays.

L'origine des hémorroïdes est une pression trop forte dans des veines fragilisées. Cette pression est provoquée par les problèmes de digestion, causés par une nourriture pauvre en fibre, la sédentarité (en particulier la vie de bureau), l'obésité. Elle est fréquente également chez les femmes enceintes mais les hémorroïdes disparaissent après l'accouchement.

Les habitudes aux toilettes peuvent aggraver la situation, provoquant irritations, saignements, et démangeaisons :


Il est important de ne pas « pousser » aux toilettes. Le mouvement naturel des intestins doit provoquer l'expulsion des selles sans forcer, le moment venu ; vous pouvez toutefois exercer une légère pression, jamais plus de quinze secondes de suite, avec vos abdominaux ;
Pour cette raison, il est important de ne pas attendre lorsque vous ressentez l'envie d'aller aux toilettes. Respectez le rythme naturel de votre digestion ;

Ne restez pas assis plus que cinq minutes d'affilée aux toilettes. Cette position augmente la pression sur le rectum, ce qui n'est pas exactement le but recherché si vous avez déjà des veines en train de gonfler et d'éclater. Si nécessaire, levez-vous et aller faire un tour en attendant que l'envie revienne.


Il ne faut pas frotter de façon excessive avec le papier toilette ; toutefois, la plus grande propreté est de rigueur, pour éviter inflammation et infections. L'usage d'un robinet d'eau pour se laver, tel qu'on en trouve dans les pays arabes, explique la moindre prévalence des hémorroïdes.


La position assise en hauteur sur la cuvette ne favorise pas autant l'expulsion que la position accroupie, et c'est pourquoi la nécessité de « pousser » peut être d'autant plus forte. Une étude publiée dans les années 80 avait montré que, chez 18 personnes sur 20, le fait d'aller aux toilettes en position accroupie avait fait disparaître les hémorroïdes. Je ne suis pas en train de dire qu'il faut remplacer vos toilettes par un simple trou dans le sol ; mais il est d'autant plus important d'avoir un système digestif en bonne santé que la position dans laquelle nous avons l'habitude d'aller aux toilettes n'est pas exactement celle pour laquelle nous avons été conçus.

Soyez attentif aux saignements
Si vous avez des saignements liés aux hémorroïdes, consultez un médecin, en particulier si c'est la première fois que cela vous arrive.

En effet, ces saignements peuvent avoir d'autres causes, plus graves, dont le cancer colorectal, qui est une forme répandue de cancer.

A noter que la vitamine D est un des meilleurs moyens de diminuer votre risque de cancer du côlon. Assurez-vous de prendre votre dose de soleil et de consommer autant de poissons gras que possible (trois portions par semaine).


Prévenir les hémorroïdes
Les hémorroïdes sont le plus souvent provoquées par la constipation. La constipation, elle, est en général causée par un mauvais régime alimentaire, le manque d'exercice physique, le stress, et la déshydratation.

Elle peut aussi être causée par l'abus de laxatifs chimiques, le syndrome du côlon irritable, et l'hypothyroïdie.

Pour prévenir la constipation :


Manger une nourriture riche en fibres. Attention, les fibres alimentaires n'ont rien à voir avec ce qu'on appelle des « fibres » dans le langage courant. Ce n'est pas parce qu'un aliment est mou, facile à avaler, voir liquide, qu'il ne contient pas de fibres. Il n'y a pas que le « All Bran ». Par exemple, le jus de poire est exceptionnellement riche en fibres. Les graines de lins, que vous devez écraser à l'aide d'un moulin à café avant de les consommer, sinon elles passeront tout rond dans votre système digestif, sont aussi une très bonne source de fibres. Il existe enfin des graines, originaires d'Inde, qui sont le laxatif naturel par excellence : le psyllium. Elles étaient déjà utilisées 10 siècles avant Jésus-Christ par les médecins de la Haute-Egypte – et sont toujours aussi efficaces aujourd'hui. Veillez à choisir du psyllium bio. Allez-y doucement au départ si vous n'êtes pas habitué à manger beaucoup de fibres.


Pour tonifier vos veines, mangez des flavonoïdes. Ce sont les substances qui colorent les fruits. Vous en trouvez en grande quantité dans les oranges fraîches... mais aussi dans le vin rouge. En fait, le vin, c'est de l'alcool plus des flavonoïdes en grande quantité. Il semble également que les populations consommant la moitié de leur graisse sous forme d'huile de noix de coco vierge aient de meilleures veines, et rarement d'hémorroïdes.


Buvez de l'eau riche en minéraux : la couleur de votre urine vous servira de guide pour savoir si vous êtes bien hydraté. Elle doit être jaune claire. Si vous prenez des multivitamines, ne vous étonnez pas cependant d'avoir des urines jaunes éclatantes, résultat de la vitamine B2. L'eau « Hépar », très riche en calcium, est efficace contre la constipation ;


Consommez des probiotiques de haute qualité. Une bonne flore intestinale ne permet pas seulement une bonne digestion ; c'est une condition essentielle pour atteindre une santé optimale.


Enfin, faites en sorte de maintenir votre niveau de stress sous contrôle. Eliminez de votre existence les sources inutiles d'angoisse, si vous le pouvez. Une vie plus détendue, des émotions mieux maîtrisées contribueront de façon peut-être décisive à éliminer les problèmes gastro-intestinaux, et par voie de conséquence les hémorroïdes.
Remèdes naturels contre les hémorroïdes
Cette édition de Santé & Nutrition ne serait pas complète si je ne faisais pas la liste des produits naturels qui contribuent à guérir les hémorroïdes :

La première plante à utiliser est indiscutablement l'hamamélis. Les Amérindiens l'utilisaient avant Christophe Colomb. La Commission E en Allemagne (sur les plantes médicinales), l’ESCOP et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) reconnaissent toutes l'usage de l'hamamélis pour soigner les varices et les hémorroïdes. Les feuilles et l’écorce de l’hamamélis renferment de 8 % à 12 % de tanins auxquelles sont attribués les effets astringents, anti-inflammatoires et hémostatiques de la plante. « Astringent » veut dire que les pores de la peau se resserrent sous son effet. La peau se raffermit.

Pour renforcer les veines, le fragon faux houx (Ruscus aculeatus) est votre plante de choix. Surnommée la « plante des jambes légères », elle contient un glycoside stéroïdien, la ruscogénine, utilisé dans des pommades pour les hémorroïdes (Ruscorectal) ou les poches sous les yeux. En effet, sa racine, ou plus exactement son rhizome, a des vertus diurétique et vasoconstricteur, ce qui signifie qu'elle resserre les veines.

A noter que la ruscogénine est souvent utilisée en association avec la quercétine. C'est un flavonoïde aux effets anti-inflammatoires qui est souvent associé à la vitamine C, et c'est à elle que le ginkgo et le millepertuis doivent leurs vertus médicinales. Prendre 200 à 400 mg trois fois par jour.

Le marron d'Inde (Aesculus hippocastanum) renferme lui aussi des tanins catéchiques, des flavonoïdes, des dérivés puriques et des saponosides triterpéniques. Ceux-ci constituent l’aescine, connue pour des propriétés anti-hémorroïdaires. Il est très utilisé en homéopathie.

En cas d'urgence et si aucune herboristerie ne se trouve à votre portée, vous vous contenterez de glaçons. Cela n'est efficace évidemment que pour les hémorroïdes externes, et vous prendrez soin de ne pas appliquer le glaçon directement, mais enveloppé d'un linge pour éviter de vous brûler la peau avec le froid.

Si vous avez de la crème d'aloe vera, vous pouvez vous en servir pour l'appliquer sur la zone douloureuse.

Le traitement chirurgical doit être réservé pour les cas graves, en dernier ressort. Il se peut toutefois qu'il n'y ait pas d'autre solution.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

Ceci vous est transmis par Yo mais n'engage pas sa responsabilité lol!

_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................

Revenir en haut Aller en bas
roro

avatar

Messages : 4756
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 62
Localisation : forez

MessageSujet: Re: Sante Nature Innovation   Dim 11 Nov 2012, 17:38

C est sympa de ta part,j ai tout lu ,voui,vouiii au cas ou.... lol!
:k's:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sante Nature Innovation   Mer 14 Nov 2012, 22:28

Puisque Yo n'a pas eu le temps de vous mettre celle-là...... j'en profite !


Le meilleur anti-douleur naturel

Votre corps est capable de produire des substances anti-douleur très efficaces, les endorphines.

Ce sont des opiacés naturels, autrement dit des substances proches de l'opium, produites par le cerveau, et qui ont un effet similaire à celui de la morphine.

Or, il existe un moyen naturel et simple d'augmenter votre niveau d'endorphines naturellement, et ainsi de diminuer vos douleurs : il suffit de rire et, mieux encore, rire en groupe.

Rire est un exercice physique
On se figure souvent que le rire est une émotion, qui se produit avant tout dans le cerveau et sur le visage, et qui commence par un sourire sur les lèvres.

En réalité, le rire démarre par une violente contraction du diaphragme, un grand muscle entre votre ventre et votre poitrine. Cette contraction comprime les poumons et provoque une brutale expulsion d'air.

L'air qui vous sort de la poitrine provoque une vibration incontrôlée des cordes vocales. Vous émettez alors le fameux « Ha ! », immédiatement suivi d'une cascade d'autres « Ha ! Ho ! Hi !», car votre diaphragme se contracte par saccades.

Si le rire se prolonge, vous vous videz de votre air, ce qui a pour effet de vous plier en deux de rire ! Dans les cas extrêmes, vous pouvez être amené à vous rouler par terre.Le fou rire vous a fait perdre le contrôle de vos muscles. Votre ventre, sous la tension, devient alors aussi douloureux que lors d'une trop longue série d'abdominaux.

Vous constaterez que le rieur pris de fou rire se met à transpirer. Ses veines et les muscles de son cou et de son visage gonflent et se contractent, comme lors d'une intense douleur. La confusion est d'autant plus grande que des larmes ne tardent pas à jaillir de ses yeux, tandis qu'il continue à faire de grands « Ha, ho, hi », déclenchant la joie, puis l'inquiétude de son entourage : « Mais est-ce que tu ris ou est-ce que tu pleures ?? ».

Et la question se pose en effet car, à ce moment, un rien peut faire déraper la situation, lorsque la pression sur sa vessie ou, pire encore, sur son intestin, devient incontrôlable...

Toujours est-il qu'une personne n'est plus tout à fait la même après avoir ri.

Car la douleur et la tension musculaire provoquées par le rire ont déclenché, tout comme chez le soldat ou chez l'athlète qui fait un violent effort, une grosse production d'endorphines.

Les effets sont les suivants :

1) Vous vous sentez heureux, parce que les endorphines vous plongent dans un état de bien-être. Et notez bien que c'est le fait d'avoir ri qui vous a rendu heureux, plus que la chose qui avait provoqué le rire.

2) Si vous aviez mal quelque part avant de rire, vous constaterez que la sensation de douleur a diminué. Le phénomène a été observé en laboratoire par une équipe de l'Université d'Oxford, qui vient de publier une étude à ce sujet dans la revue médicale Proceedings of the Royal Society B. (1)

3) Tout comme l'opium, les endorphines provoquent une sensation de paix intérieure et de détente. C'est pourquoi le rire favorise l'assoupissement.

Rire en groupe est plus efficace
Fallait-il que des scientifiques d'Oxford se penchent sur un sujet qui relève de l'évidence ?

Si vous me demandez, je dirais non évidemment. Mais la lecture des résultats de cette étude m'a quand même appris une chose intéressante.

Avez-vous déjà observé le sentiment de bonheur, voire d'exaltation, qu'il y a à réaliser un travail manuel en groupe ?

Creuser une tranchée à plusieurs, transporter des pierres, abattre un arbre, tirer une corde : autant le travail intellectuel en équipe est frustrant (il y en a toujours un qui finit par faire celui des autres), autant faire un effort physique à plusieurs donne une satisfaction, et fait naître un sentiment inexplicable d'amitié.

De même, faire du sport en groupe provoque un sentiment de joie et d'enthousiasme beaucoup plus facilement que lorsqu'on s'entraîne seul. Observez les groupes de joggeurs dans les parcs publics, qui courent côte à côte. Ils ont souvent l'air heureux, et se racontent toutes sortes de choses qui paraissent fort intéressantes, tandis que le coureur solitaire, lui, est plus souvent mélancolique (quand il n'a pas l'air de souffrir).

Cela s'explique par le fait que vous produisez plus facilement des endorphines lorsque vous êtes en groupe.

Cela a aussi été mesuré par le Dr Dunbar, de l'Université d'Oxford. Dans une expérience menée en 2009, avec l'équipe d'aviron d'Oxford, il s'est aperçu que les rameurs supportaient mieux la douleur lorsqu'ils avaient ramé en groupe que lorsqu'ils avaient fait exactement le même effort, mais individuellement.

Leur niveau d'endorphines était monté beaucoup plus haut ! (2)

Cet effet groupe est d'autant plus fort avec le rire, qui est hautement contagieux. Vous avez plus de chance d'avoir un fou rire en regardant des vidéos comiques lorsque vous le faites à plusieurs.

Malheureusement, rien de ceci ne marche si vous vous forcez à rire. « Le rire poli n'entraîne pas de séries d'expirations répétées et incontrôlées qui sont nécessaires pour déclencher la production d'endorphines », explique le Dr Dunbar.




Et pour mettre en pratique, quelques classiques empruntés à Michel Dogna (3)



Une nouvelle pathologie : L'HELLEPATHIE

Si un café t'empêche de dormir

Si une bière t'envoie directement aux toilettes

Si tout te parait trop cher

Si n'importe quelle bêtise te met en rogne

Si un léger excès fait monter l'aiguille de la balance

Si tu arrives à l'Age des Métaux ( cheveux d'argent, dents en or, pacemaker en titane)

Si la viande te fait mal à l'estomac, et le poivre t'irrite

Si le sel fait monter ta tension

Si tu demandes au maitre d'hôtel une table, loin de la musique et des gens

Si attacher tes lacets te fait mal au dos

Si la télé t'endort

Si tu dois te servir de plusieurs paires de lunettes (de près, loin, soleil...)

Si on te donne du Monsieur ou du Madame

Si tu as des douleurs d'origine inconnue

Si tu pleures pour rien

Si tu as ces symptômes... ATTENTION !

C'est sûr, tu souffres d'HELLEPATHIE

Eh Oui, HELLEPATHIE ta jeunesse !!!



Problème de l'âge
- Voilà docteur, quand je fais l'amour, j'entends des sifflements…

- Parce qu'à votre âge vous espériez quoi ?! Des applaudissements ???


Trou de mémoire

Quand j'étais petit, Dieu m'a laissé le choix entre avoir une mémoire incroyable ou un sexe gigantesque.

Mais je ne me rappelle plus ce que j'ai choisi !!!




lol! lol! lol!


A votre santé !

JM Dupuis
Revenir en haut Aller en bas
Saxo

avatar

Messages : 8995
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 67
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Sante Nature Innovation   Jeu 15 Nov 2012, 07:53

Je connaissais beaucoup de médicaments naturels et c'est vrai que le rire, le vrai rire, est un anti-douleur mais moi qui rit de bon coeur facilement, j'en pleure de rire et il m'est arrivé d'en faire pipi à la culotte.......... il y a longtemps.......... ne me fait plus le même effet, j'ai toujours besoin de prendre des anti-inflammatoires pour mes douleurs lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sante Nature Innovation   Jeu 15 Nov 2012, 09:04

Alors imagine si tu ne riais pas............... Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad ........ tu serais clouée au lit !!!! affraid affraid affraid
Revenir en haut Aller en bas
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19727
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 75
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: Re: Sante Nature Innovation   Jeu 15 Nov 2012, 14:20

Nous rions beaucoup en ce moment !!!!ma bouche se tord mais ...je ris !!!!!!! cheers

_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sante Nature Innovation   Jeu 15 Nov 2012, 21:00

Tu ris ?.......... zotto !
Revenir en haut Aller en bas
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19727
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 75
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: Re: Sante Nature Innovation   Jeu 15 Nov 2012, 23:23

lol! lol! lol! lol!

_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................

Revenir en haut Aller en bas
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19727
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 75
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: pour les fêtes   Lun 24 Déc 2012, 17:16

Avant de vous mettre à table...

Les enquêtes sur la façon dont nous vivons les “fêtes de fin d'année” indiquent que c'est une période où notre activité physique est particulièrement réduite, où nous passons un temps excessif dans des atmosphères surchauffées, et où notre rythme du sommeil est fortement perturbé.

Lorsqu'on ne dort pas assez, le niveau de plusieurs hormones « brûleuses de graisses » diminue, comme la testostérone ou l'hormone de croissance. La leptine, une autre hormone à l'origine de signaux de satiété est elle aussi diminuée, alors que la ghréline, hormone de l'appétit, augmente.

Ce qui signifie que nous nous sentons vaseux du fait de l'excès de nourriture, de l'absence de sport et du manque de sommeil, et que nous cherchons donc à compenser en… mangeant plus, sombrant dans une recherche de plus en plus désespérée de nous “faire plaisir” avec des chocolats, du foie gras, des fruits de mer et des viandes grasses, dont notre organisme nous crie pourtant qu'il n'en veut et surtout n’en peut plus.

. Les traditions sont faites pour être respectées. Et ne serait-ce que par politesse envers vos beaux-parents, réjouissez-vous, humez le délicieux fumet de cette volaille aux morilles qui grésille déjà dans le four et… préparez-vous à passer à table !

Il est évident que vous aurez plus de plaisir pendant les fêtes si vous faites preuve de modération :

Remplissez donc vos verres et vos assiettes avec parcimonie. Évitez de vous éterniser plus que nécessaire à table. N'oubliez pas de danser après avoir mangé : non seulement vous brûlerez des calories, mais cela vous évitera de vous éterniser à table et de vous resservir une « dernière » part de dessert une fois, deux fois, trois fois, quatre fois...

Surtout, profitez d'être en famille pour emmener tout le monde faire une grande promenade demain après le repas de midi. Et contentez-vous, demain soir, de boire une tisane (sans sucre) plutôt que de finir les “restes” du foie gras, de la dinde, de la farce, de l'île flottante, du Bourgogne et du champagne de midi.

Tout ceci augmentera fortement votre plaisir d'être à table, et les bons souvenirs que vous garderez de ce Noël.

Cependant, la vérité scientifique la plus stricte est que ces nourritures inhabituelles que nous mangeons à Noël ont elles aussi leurs vertus. Des vertus précieuses pour le corps comme pour l’esprit, et il est bon de le rappeler.

Alors voici les bonnes nouvelles que j'ai à vous donner sur les nourritures que vous vous apprêtez peut-être à manger.


Le foie gras… excellent pour la santé ?

Drapeau blanc ! Ceci n'est pas une incitation à consommer du foie gras, surtout si, pour des raisons de respect élémentaire dû aux animaux, vous avez pris la (bonne) résolution de ne plus jamais manger de foie gras.

Cependant, il faut bien que je dise la vérité sur les effets nutritionnels du foie gras.

Vous n'avez sans doute pas attendu de lire cette lettre pour vous douter que le foie gras est un des aliments les plus caloriques de la création. Si vous en mangez trop, vous allez grossir, c'est évident.

Cependant, contrairement à ce qu'on imagine souvent, les graisses du foie gras sont en fait, majoritairement, de bonnes graisses.

Ce sont, à 56 %, des acides gras monoinsaturés, soit les mêmes que dans l'huile d'olive. Ils n'ont aucun effet néfaste sur les artères. (2)

Mieux encore, le foie gras fait baisser votre risque cardiovasculaire.

En effet, il contient une mégadose de vitamines B, indispensables au cycle de la méthionine, un acide aminé soufré. Normalement, votre organisme transforme la méthionine en homocystéine, qui est elle-même recyclée en méthionine, grâce aux vitamines B. Le problème, c'est que beaucoup d'entre nous manquons de vitamines B : les enquêtes conduites en France suggèrent que 67,5 à 90 % des gens ne recevraient pas les apports conseillés en vitamine B6, et 40 à 90 % en vitamine B9.

Cela signifie que notre homocystéine n'est pas bien recyclée et qu’elle s'accumule dans notre sang.

Ce phénomène est très ennuyeux car, selon les observations cliniques, le risque d’infarctus semble deux à trois fois plus élevé chez les personnes qui ont les taux les plus hauts d’homocystéine.

La solution est simple : augmenter votre taux de vitamines B, puisque les vitamines B détruisent l'homocystéine. Et en effet, les études confirment que des taux sanguins élevés de vitamines B sont associés à un risque réduit d'infarctus. (3).

Et justement, aucun aliment sur terre n'est plus riche en vitamines B que… le foie gras !

Le Dr Kilmer McCully, qui a le premier observé les effets néfastes de l'homocystéine sur les artères, en 1969, attribue la faible mortalité cardiovasculaire dans le sud-ouest de la France à la consommation de foie gras. Selon lui, le foie gras, qui est un concentré de vitamines du groupe B, contribue à maintenir un taux d’homocystéine bas chez celles et ceux qui en consomment.

Aucune étude n'a été faite pour démontrer que les consommateurs de foie gras sont en meilleure santé que les autres, mais cent grammes de foie gras apportent des vitamines B en quantités réellement conséquentes, jusqu’à 300 % des apports conseillés pour la B12, et ce sans aucun risque d’overdose.

Le foie gras est enfin très riche en vitamine A, ou rétinol, excellent pour les yeux comme son nom l'indique (rétinol qui a la même racine que rétine…).


Saumon, huîtres, fruits de mer, crustacés

Tous ces aliments sont riches, très riches, en acides gras oméga-3.

Au cas où ce ne serait pas encore assez clair dans les esprits, les acides gras oméga-3 sont absolument déterminants pour le moral, l'intelligence, et la santé cardiovasculaire, notamment.

Notre régime alimentaire devrait contenir autant d'oméga-3 que d'oméga-6. Or, les oméga-3, présents dans l'huile de colza, l'huile de lin, les noix, les poissons gras et les crustacés, ne sont aujourd'hui plus assez, voire plus du tout consommés par des pans entiers de la population des pays industriels. En revanche, ceux-ci se bourrent d'oméga-6, présents en abondance dans l'huile de tournesol ou de maïs. Ce déséquilibre cause de multiples pathologies, dont l'augmentation des cancers et des dépressions.

Les fêtes de fin d'année sont donc l'occasion rêvée de rétablir votre équilibre en acides gras au profit des oméga-3, c’est-à-dire de faire du bien à vos artères et à votre cerveau.

Mais l'intérêt de ces produits de la mer ne s'arrête pas là.

Les huîtres et fruits de mer sont également riches en antioxydants (zinc, cystéine, taurine, sélénium). Ajoutez-y du citron et vous aurez un cocktail surpuissant d'anti-radicaux libres, particulièrement bénéfiques aux fumeurs, mais aussi à toutes les personnes stressées et/ou vivant dans des environnements pollués.


Les vertus inattendues de la dinde aux marrons

La dinde aux marrons n'est pas franchement un aliment miracle. Néanmoins, la dinde contient un antioxydant intéressant, la N-acétylcystéine, qui rechargera vos cellules en glutathion, le principal rempart contre la gueule de bois. Les marrons, de leur côté, sont riches en potassium, excellent contre l'hypertension, et contiennent beaucoup de phytostérols, des composés qui font baisser le cholestérol.


Champagne !

Accompagner vos repas de champagne vous permettra de favoriser votre digestion, car le champagne stimule la sécrétion d’acide gastrique.

Vous observerez ses effets positifs bien connus sur votre moral, puisqu'il stimule une dizaine de neurotransmetteurs (sérotonine, dopamine, noradrénaline…) à l’origine d’une sensation de bien-être, d’euphorie, sans oublier les endorphines, qui éteignent nos inhibitions.

Vous serez bien sûr obligé de vous priver des bienfaits du champagne si vous devez prendre le volant. Mais si ce n'est pas le cas, n'oubliez pas que le champagne, comme le vin, est un des aliments les plus riches qui soient en antioxydants (flavonoïdes, acides phénols) qui maintiennent la bonne santé de vos artères.


Le caviar (à tout hasard)

Bon, j'imagine qu'en ces temps de crise, cela vous fait une belle jambe de savoir que le caviar est bon pour la santé.

Mais au cas où quelques membres du gouvernement ou grands patrons liraient cette lettre, ils seront heureux d'apprendre que le caviar est bourré d'oméga-3 et de vitamine D, la vitamine du soleil, dont nous manquons tant en ces mois d'hiver, et qui est indispensable contre les infections mais aussi en prévention du cancer.

A votre santé, et joyeux Noël !

Jean-Marc Dupuis

_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sante Nature Innovation   Lun 24 Déc 2012, 21:03

C'est rigolo !!!!!
Je viens de recevoir la lettre.....et justement je la faisais lire à Kiki......

lol! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Blue-eyes

avatar

Messages : 4974
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 57
Localisation : Picardie-Nord Pas de Calais

MessageSujet: Re: Sante Nature Innovation   Ven 28 Déc 2012, 22:11

Me suis pas "foulée", je prends le 1er post Santé :

Les personnes qui expriment leur mauvaise humeur auraient une espérance de vie plus longue. C'est ce qu'affirme une étude allemande de l'Université de Jena, publiée dans la revue Journal Health Psychologies. Les chercheurs ont étudié les cas de plus de 6000 sujets, en surveillant plusieurs paramètres de l'organisme, y comprit leur humeur. Ils ont pu observer une hausse du système cardiaque, chez les patients qui contiennent le plus leurs émotions négatives. Avec le temps ce phénomène pourraient favoriser les risques de faire de l'hypertension ou de développer des maladies cardiaques. Certains sujets se sont même révélés être plus à risques parcequ'ils intériorisent plus que les autres. Les scientifiques les appellent "les represseurs". Marcus Mund à la tête de cette étude, explique dans le Daily Mail :"Quand elles sont exposées à des tâches stressantes, elles montrent un rythme cardiaque et un pouls plus élevé que les non-répresseurs et présentent d'autres signes objectifs de stress et d'anxiété".
A l'inverse, exprimer ses émotions pourrait rallonger l'espérance de vie. Puisqu'ils ont constaté que les italiens et les espagnols connus pour leurs fort caractères, vivraient plus vieux de de deux ans, par rapport aux anglais qui intériorisent plus.
Une bonne nouvelle pour la France, connue pour être un pays de grands râleurs .

Sur ce point, j'ai une chance lol j'exprime ma mauvaise humeur !! je me console comme je peux, j'en suis consciente Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19727
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 75
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: Re: Sante Nature Innovation   Ven 28 Déc 2012, 22:55

Il faut extérioriser TOUTES ses émotions ! TOUTES affraid

_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sante Nature Innovation   Sam 29 Déc 2012, 22:04

Je pense que je vais vivre centenaire........ lol! lol! lol!

Je tiendrai compagnie à Gérard Depardieu affraid affraid lol! lol! lol! lol! lol! affraid affraid lol! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19727
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 75
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: Re: Sante Nature Innovation   Sam 12 Jan 2013, 15:59

Soyez un peu plus négatif

C'est autour des années 1900 qu'Emile Coué, pharmacien, inventa la fameuse « méthode Coué ».

Grand promoteur de « l'autosuggestion », il rédigea un traité affirmant que, pour aller mieux, il fallait se répéter tous les soirs, dans son lit : "Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux".

Ses théories, inspirées de Bernheim, connurent un succès international. Elles furent reprises aux Etats-Unis par Norman Vincent Peale, auteur de « The Power of Positive Thinking » (La puissance de la pensée positive). Publié dans les années 50, son livre fut interprété par le grand public comme une « grande nouveauté ». Il conseillait lui aussi de faire des efforts délibérés pour parler de tout de façon positive, ce qui ne tarderait pas, selon lui, à nous rendre plus heureux.

Et aujourd'hui, soixante ans plus tard, magazines et psys nous recommandent toujours, pour aller mieux, d'adopter la « positive attitude », nous présentant cette solution comme moderne.

Il n'y a pas de doute que, pour une partie de la population, s'efforcer de voir la vie en rose aide à maintenir le moral.

Mais il semblerait que, pour d'autres, ces efforts produisent l'effet inverse : imaginer que l'avenir sera forcément radieux renforce la peur d'échouer et de souffrir si ces attentes ne se réalisent pas. Et au contraire, se préparer à quelque accident peut provoquer un soulagement, et même des bouffées de bonheur, lorsqu'on s'aperçoit que, finalement, tout s'est bien passé !

La question est de savoir : à quelle catégorie appartenez-vous ?


A quelle catégorie appartenez-vous ?

Si vous êtes dans la seconde catégorie, celle des personnes qui préfèrent s'attendre au pire, il est probable que votre entourage vous reproche volontiers d'être pessimiste, défaitiste, triste.

Mais la réalité est que ce n'est pas forcément le cas.
Vous pratiquez peut-être, sans le savoir, ce que le psychothérapeute new-yorkais Albert Ellis, décédé en 2007, appelait « la voie négative vers le bonheur ».

Il s'agit d'un des principes clés de la philosophie stoïcienne, qui date de la Grèce antique : le meilleur moyen de se préparer à un avenir incertain est parfois d'envisager le scénario du pire, et non du meilleur.

Si vous craignez de perdre votre emploi, votre argent, votre « niveau de vie », le philosophe stoïcien Sénèque conseillait de passer régulièrement quelques jours dans la misère, vous nourrissant « de la nourriture la plus chétive et la plus commune, couvert d'un vêtement rude et grossier ». « Nous serons riches avec moins d'inquiétude, si nous savons combien la pauvreté est facile à supporter. » expliquait-il. (1)

Cela vaut aussi dans nos relations avec les personnes que nous aimons : si l'on ne place pas trop d'espoir ou de confiance dans ce qu'elles vont faire pour nous, on est moins facilement déçu. Ne rien attendre, ou peu attendre, élimine le ressentiment, la déception, et favorise au contraire les bonnes surprises.


Préparez-vous au pire
Le fait de réfléchir calmement au scénario du pire et de s'y préparer mentalement est un exercice bien connu des philosophes. Ils l'appellent le « Premeditatio Malorum », c'est-à-dire la préméditation des maux, ou des malheurs.

Le but est de s'imaginer dans la pauvreté, la souffrance et la mort. Vous devez considérer la réalité de l'existence face à face, ne pas nier que cela pourrait vous arriver, que cela va même sûrement vous arriver dans le cas de la mort. Mais vous devez en même temps bien avoir à l'esprit que ce ne sont pas des choses tristes ou injustes, puisqu'elles ne dépendent pas de nous. Ce sont des faits de la nature, et la seule manière d'y échapper aurait été de ne pas naître.

Cette technique peut aider à limiter l'anxiété. Un tiers de la population environ y recourt de façon spontanée. Les psychologues appellent cela du « pessimisme défensif ». La pensée positive, par contraste, vise à vous convaincre que tout ira bien, ce qui peut renforcer chez certains la conviction qu'il serait catastrophique que ce ne soit pas le cas.

Si vous êtes dans la catégorie des « pessimistes défensifs », vous serez en fait plus heureux si vous arrêtiez d'essayer de vous réjouir de l'avenir. En réduisant vos attentes, et même en vous préparant au pire, votre vie vous apportera plus de satisfaction.

Pourquoi les personnes vivant dans les pays pauvres se déclarent-elles souvent plus heureuses que les habitants des pays riches ? C'est parce qu'elles sont conscientes que rien ne leur est acquis, et sont prêtes psychologiquement à chaque instant à tout perdre : leur maison, leurs proches, leur vie...

La conséquence est que, tant qu'elles ne sont pas tuées, elles considèrent que, finalement, tout va bien, et remercient le Ciel tous les matins d'être toujours en vie, même si elles manquent de tout ! D'où leur capacité de sourire, rire, se réjouir, y compris au milieu de difficultés qui nous paraissent insurmontables.

Au contraire, dans les pays riches, nous avons des exigences extrêmement fortes. Nous considérons comme parfaitement normal, par exemple, de pouvoir déposer nos enfants à l'école tous les matins et que des gens s'en occupent jusqu'au soir. Ou que notre maison soit chauffée. Ou qu'il y ait de la nourriture dans les magasins, de l'essence dans les pompes à essence. Si jamais le moindre grain de sable se glisse dans la mécanique, nous éprouvons une énorme impression d'injustice, de colère. Il en va de même pour nos projets professionnels, nos projets de vacances, etc.


Envisager le pire : la voie de la réussite

La question du niveau de bonheur que nous ressentons est donc en fait extrêmement lié à la question de nos attentes. Plus nous attendons des autres, et de la vie, plus haut est le risque d'éprouver de la déception, de la tristesse, si ces espoirs sont déçus.

Pendant la Guerre du Vietnam, les soldats américains emprisonnés par les Viet Congs et qui avaient le plus d'espoir dans l'avenir – d'être libérés à Noël par exemple – avaient le moins de chance de survivre. Ceux qui s'attendaient au pire, au contraire, parvenaient à résister parce qu'ils n'étaient jamais surpris ni déçus, et ne fondaient pas d'espoirs déraisonnables sur les bonnes intentions de leurs tortionnaires.

Des recherches menées par Saras Sarasvathy, professeur associée d'administration des entreprises à l'Université de Virginie, montrent que vivre sans attentes déraisonnables n'est pas seulement nécessaire à un meilleur équilibre intérieur ; cela entraîne aussi souvent une plus grande réussite professionnelle.

Dans un projet de recherche, elle a interrogé 45 chefs d'entreprise ayant mené leur société jusqu'à l'introduction en Bourse (étape considérée aux Etats-Unis comme l'ultime succès pour un entrepreneur). Aucun d'entre eux n'avait planifié cela au départ, ni n'avait fait d'étude de marché lui ayant permis de prévoir ce succès.

Au contraire, au lieu de se fixer un objectif magnifique, puis d'établir un plan pour l'atteindre, tous ces entrepreneurs étaient partis de la réalité de leur situation, des ressources qu'ils avaient à disposition, puis avaient fait le point sur les objectifs qu'il était raisonnable d'atteindre, vu les contraintes. Plutôt que de réfléchir à la possibilité de gains spectaculaires, ils se sont demandés quelle serait leur perte si l'entreprise échouait. Si cette perte leur semblait supportable, ils se mettaient au travail. (2)

La « voie négative » est donc une école de réalisme, et c'est peut-être ce qui explique que les personnes qui l'empruntent réussissent souvent mieux que les autres. L'avenir est en effet incertain, et il est vrai que les choses peuvent mal tourner, aussi bien que bien tourner. Si vous ne vous êtes préparés qu'à la deuxième hypothèse, vous vous retrouvez tout déconfit si les choses tournent mal.

Au contraire, si vous vous étiez préparés à ce que les choses tournent mal, et que vous avez la divine surprise de voir qu'elles tournent bien, vous êtes alors en position optimale pour profiter de la situation au maximum.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis


******************************



Sources :

(1)Sénèque [2,18] XVIII. Amusements du sage.

(2)Cité dans The Wall Street Journal, 7 décembre 2012, « The Power of Negative Thinking », par Olivier Burkeman.


:Vous vous situez où???????

Pour ma part je positive mais en restant réaliste aussi bien devant la réussite que l'échec ; les joies et les peines !!!!
Rien que le mot "négatif" me rebute !!!!
Je ne crois pas à "la vie en rose" ni au monde des "bisounours" mais je crois au besoin de se battre car la vie n'est "pas un long fleuve tranquille " ...loin de là !!!!et à l'acceptation de ce que je possède (je ne désire pas la lune !!!)



Alors vous...........?????








_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................

Revenir en haut Aller en bas
Blue-eyes

avatar

Messages : 4974
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 57
Localisation : Picardie-Nord Pas de Calais

MessageSujet: Re: Sante Nature Innovation   Dim 13 Jan 2013, 22:59

J'ai été très longtemps négative, à imaginer toujours le pire, et il est vrai que je n'étais jamais surprise en fait, et le pire n'était pas si pire, par contre depuis, je ne sais pas bien, peu d'années, à force de m'entendre dire qu'il faut positiver, rester positive, j'essaie, je le suis plus, et... ce n'est pas le top pour ça non plus. alors !! les 2 sont vrais je pense, et ça dépend des personnes et de leur vie, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Saxo

avatar

Messages : 8995
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 67
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Sante Nature Innovation   Lun 14 Jan 2013, 11:31

Je suis positive et pour répondre au sujet plus haut, je tiendrai compagnie à Grenouille, je râle tout le temps !!!!
Je ne suis pas pour autant un autruche et je ne me cache pas dans le sable, je suis sereine et attrape les évènements comme ils viennent..............
Alphonse de Lamartine a écrit dans son livre "Voyage en Orient"

« Il n’y a d’homme complet que celui qui a beaucoup voyagé, qui a changé vingt fois la forme de sa pensée et de sa vie.
Les habitudes étroites et uniformes que l’homme prend dans sa vie régulière et dans la monotonie de sa patrie sont des moules qui rapetissent tout.
Pensée, philosophie, religion, caractère, tout est plus grand, tout est plus juste, tout est plus vrai chez celui qui a vu la nature et la société de plusieurs points de vue.
Si mon esprit s’est agrandi, si mon coup d’œil s’est étendu, si j’ai appris à tout tolérer en comprenant tout, je le dois uniquement à ce que j’ai souvent changé de scène et de point de vue.
Étudier les siècles dans l’Histoire, les hommes dans les voyages et Dieu dans la nature, c’est la grande école.
Ouvrons le livre des livres ; vivons, voyons, voyageons.
Le monde est un livre dont chaque pas nous tourne une page ; celui qui n’en a lu qu’une, que sait-il ? »
Revenir en haut Aller en bas
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19727
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 75
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: Re: Sante Nature Innovation   Lun 14 Jan 2013, 14:05

C'est juste Saxo mais tous ne peuvent pas voyager......

Pour en revenir à ce que tu dis Blue ; c'est bien de vouloir changer : passer "négative" à "positive" mais ça ne se fait pas d'un coup de baguette magique à moins d'avoir été élevée ainsi !!!
J'ai eu la chance d'avoir été élevée par ma Grand mère (vous le savez ) ; cette femme a eu beaucoup de bonheurs et aussi énormément de malheurs mais a toujours fait "front" et m'a passé sa force , sa foi non seulement spirituellement mais psychologiquement !!!

Cela s'apprend et il faut oser s'accepter , apprendre à s'aimer et surtout à se faire confiance ! on essaie : ça marche???ok !! ça ne marche pas??? ce n'est pas catastrophique on recommence !!!

J'ai connu des personnes très bien mais qui ne se présentaient pas à des examens , à des concours de peur d'échouer !!!!!!
D'autres n'osent pas prétendre à certains emplois ne se sentant pas à la hauteur !!!!
Il faut se dire "d'autres y arrivent , pourquoi pas moi ???" et essayer !!! un échec n'est rien ça sert d'expérience et on y arrivera mieux la fois d'après !!

Voilà mon côté positif ; ça n'empêche pas les revers du sort , les échecs , les peines mais la tête haute , j'encaisse mieux !!!!Et croyez bien qu'en ce moment (je ne dis pas tout même si je vous aime !!!)j'ai mon compte !!!!!!!

Demain sera un autre jour !!!!! lol! kiss

_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sante Nature Innovation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sante Nature Innovation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» 147 - Tarte santé à la framboise
» stage dégustation plantes sauvages et survie dans nature
» tétines second nature
» YOGOURT MOUSSE
» Où acheter Cosatto me-Mo nature trail? Help!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Maison Forum :: Ici on se soigne :: Santé-
Sauter vers: