Liberté, convivialité, écoute, entraide et grand délire
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Citations
Hier à 18:00 par Matriarche3

» Bonjour!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Hier à 17:51 par Matriarche3

» Qui est- ce....?
Sam 09 Déc 2017, 12:11 par Matriarche3

» Quelques blagues !
Mar 05 Déc 2017, 21:29 par Matriarche3

» Alors?????
Dim 03 Déc 2017, 14:09 par Matriarche3

» Bon anniversaire maman Yo !
Dim 19 Nov 2017, 20:36 par douce teigneuse

» Avec la troisième lettre ....!
Dim 19 Nov 2017, 16:59 par Matriarche3

» Toutes les villes de France et ailleurs ...!
Dim 19 Nov 2017, 16:57 par Matriarche3

» Les Antonymes ...!
Dim 19 Nov 2017, 16:56 par Matriarche3

Partenaires
Forum gratuit

Tchat Blablaland
Échanges de lien
Pour les échanges de liens, veuillez me contactez en le laissant votre adresse ainsi que petit descriptif. N'oubliez que vous pouvez toujours vous inscrire en tant que membre et ouvrir un nouveau post à forum > Ici on se présente > Topic publicité

Partagez | 
 

 Sylvester Stallone a une grand-mère française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saxo

avatar

Messages : 9015
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 67
Localisation : Provence

MessageSujet: Sylvester Stallone a une grand-mère française   Sam 08 Oct 2011, 13:18

On en apprend tout les jours......................

La Brestoise Jeanne CLEREC est la grand-mère de l’acteur américain Sylvester STALLONE.

Voici son histoire...

Le 29 juillet 1901 à 3 heures 45, au 67 de la rue de la mairie à Brest, Marie Pauline RODRIGUE, âgée de 23 ans accouche d’une petite fille, Jeanne Victoria Anne, fille de Louis Victor CLEREC, alors commis à la mairie de Brest.

Le papy ravi, Victor, ancien maréchal des logis chef dans la gendarmerie maritime, soldat héroïque qui a gagné sa médaille militaire, accompagne son fils pour faire la déclaration (AD 29 - Acte 990 - 1E226- vue 56/232)

Ses parents s’étaient mariés à Dinan, Côtes du Nord, le 12 mai 1900 (AD 22 - Acte 27 image : 110 / 172.).

Louis Victor CLEREC, alors archiviste à la mairie de Brest, né à Brest le 1er Avril 1877, fils de Victor et Marie CALONEC, a épousé, Marie Pauline RODRIGUE, née à Brest le 26 février 1878, et résidant à Dinan, chez ses parents, Jean Edouard Jacques RODRIGUE, gendarme maritime, né de père et mère inconnus, originaire de St Vaast dans la Manche, et Anne Marie CAVALAN son épouse, originaire de Pontrieux.

Le 19 janvier 1906, Jeanne a un petit frère, Victor Louis (AD 29 - Acte 84 - 1E235- vue 22/2).

Hélas, le 23 septembre 1918, Jeanne et son frère se retrouvent orphelins. Leur père, Victor Louis décède à Brest, laissant une famille modeste, pratiquement sans ressources. Il était encore jeune, 41 ans, s’était hissé au poste de chef de bureau à la Mairie, et habitait au 13 rue Diderot. Il ne semble pas être décédé des suites du conflit auquel il n’a pas participé. Alors ? Une des premières victimes de la grippe Espagnole ?

En cette fin du conflit de 14/18, s’était installé tout prés de chez eux, un gigantesque camp militaire américain à Pontanézen, à Lambézellec.

De Novembre 1917 à Novembre 1919 : 800 000 soldats ont débarqué à BREST.

Épidémie de 1918-1919 : Apparue en février 1918 en Chine (Canton), puis dans les camps militaires aux U.S.A, elle suivit l’armée américaine en Europe.

L’introduction en Europe par l’armée américaine a eu lieu à Bordeaux en avril 1918.

La 1° phase (été 1918) clouait le malade au lit 3 jours.

L’introduction de la 2e vague en Europe a eu lieu à Brest. Elle était caractérisée par un virus tuant 10 fois plus de personnes que la première vague et elle s’est rapidement étendue à l’Europe.

La 2° phase (automne 1918) et la 3° (janvier 1919) tuaient en 3 jours.

Au devant de ce flot kaki, il n’y pas que les « marchands » qui sont attirés. On note le développement considérable de la prostitution. En mai 1918, un arrêté municipal décide que toute femme surprise à rôder autour du camp sera considérée comme « femme de mauvaise vie et de mœurs ». (Source : WIki-Brest).

C’est donc à l’âge de 17 ans, que Jeanne perd son père, et reste seule au foyer, avec sa mère et son jeune frère, Victor Louis qui n’a que 12 ans.

Dans la France dévastée de l’après guerre, sans ressources, avec peu d’espoirs de trouver un mari rapidement (ils ont été décimés sur le front), elle rencontre un bel américain, de 25 ans, John Paul LABOFISH, qui présente bien, lieutenant de 1re classe dans la marine, alors sténotypiste au Navy Yard, au Ministère de la Guerre à Washington, qui passait par là alors qu’il ne l’avait pas voulu (voir sa fiche de recrutement)...

Comment se sont ils rencontrés ? Il a le coup de foudre, elle est belle, lui est un peu coincé chez sa mère, toujours est-il qu’ils se fiancent rapidement car il doit rentrer aux US.

Les biographies officielles des Stallone, décrivent Jeanne comme une « Parisian Socialite » c’est-à-dire une « femme du monde Parisienne ».

Les trois membres survivants de la famille CLEREC, décident alors de tenter la grande aventure aux Amériques et demandent leur passeport qui leur sera délivré début avril 1920 par le préfet.

Avec leurs économies, ils achètent 3 allers simples pour New York.


On les retrouve quelques jours plus tard à bord du paquebot La Touraine qui part du Havre et arrive à New York le 19 avril 1920. Elles ont 40 $ en poche.


Paquebot Le Touraine
Elis Island, l’arrivée des migrantsJeanne déclare sur le manifeste comme « correspondant » en Amérique, John P. LABAFISH, fiancé, résident au 802 Kennedy Street à Washington.



Jeanne CLEREC et John LABOFISHPhoto tirée de sa demande de passeport en 1923. Sans tarder, ils se marient dès le lendemain, le 20 avril 1920 à Manhattan, New York, et rejoignent Washington où John va présenter sa famille à sa nouvelle épouse (ou l’inverse...).

Et là... C’est le CHOC ! Le troisième en un mois. Après celui de tout quitter pour partir, celui de la découverte de New York, et enfin celui de la découverte de la famille LABOFISH à Washington...

Cette famille juive originaire de Russie a fui les pogroms d’Odessa de 1886.

Les registres des recensements de 1900, 1910, 1920 et 1930 permettent de reconstituer son histoire. Elle est arrivée aux USA en 1888.

Charles Shashan LABOFITZ, né en avril 1861, probablement vers Odessa, y avait épousé en 1884, Rose RABINOVITCH (ou LEMLIC selon les sources).

En arrivant, ils avaient déjà deux jeunes enfants, William Harry, né le 20 décembre 1885 et Louis Willard né le 20 Novembre 1887 à Llinovitz au bord de la mer noire.

En Amérique, sont nés Lillian Ethel le 8 septembre 1895 et le petit dernier, John Paul, le 15 janvier 1896.

Installé à Washington, Charles ouvre une boutique de bicyclettes, puis de machines à écrire. Bon bricoleur, il perfectionne les machines et dépose des brevets qui lui assureront une certaine fortune, et écrit même un ouvrage « comment faire fortune en inventant » et se proclame « avocat ».

Vers 1917, il délaisse sa famille et épousera une jeune femme de 30 ans sa cadette, Mary Zimmerman.

Au recensement de 1920, juste avant l’arrivée de Jeanne CLEREC, Rose, 53 ans, se déclare « veuve » et vit avec 3 de ses enfants. Son fils aîné, déjà marié, vit dans la maison mitoyenne (Note : de plus longs développements sur la famille sont visibles sur le site du Forum CGF29, sous la rubrique « Généalogie Stallone »).

Rose accueille alors sa belle fille, mais elle ne parle que Yiddish, et sans doute quelques mots d’américain. La pauvre Jeanne s’installe dans la maison avec son nouveau mari John et cohabite avec la fratrie Labofish.

Le 29 novembre 1921, Jeanne donne le jour à sa première fille Jacqueline France LABOFISH (qui sera la mère de Sylvester Stallone), puis le 2 décembre 1922 à Madeleine Renée « Madely » Labofish.

Pendant ce temps là, à Brest, la grand-mère, Marie Perrine CALLONEC est décédée 6 mois après le départ de sa fille et ses petits enfants, le 24 octobre 1920, et le grand père, Victor, ce « héros » décoré, décède le 18 mai 1922.

Jeanne craque, ne supporte plus sa belle famille, et le 22 juin 1923, elle se rend au département d’État afin de demander un passeport pour revenir en France.


Elle déclare en toutes lettres, au bas de sa demande, comme motif du voyage : « To visit relatives and friends and perhaps to stay for several years. » ( Pour visiter la famille et les amis et peut être pour y rester plusieurs années.).


Elle embarque le 7 juillet 1923 de New York sur le paquebot President Roosevelt avec ses deux très jeunes filles, âgées de 18 mois et 8 mois.

À Brest, elle retrouve sa mère et son jeune frère, qui sont juste rentrés après près de 3 ans passés à Washington. Marie Pauline RODRIGUE avait épousé à Washington, Alexandre DELCOURT, originaire de Mons, en Belgique, qui avait aussi émigré aux USA en 1912, à l’âge de 51 ans, professeur de musique, et devenu 1er violon de l’orchestre de Washington.

Mais à Brest, sur un coup de tête, Jeanne, avec ses deux filles, décide finalement de rentrer le 23 octobre à New-York sur le même bateau, pour rejoindre le 1106 Jefferson Street à Washington où l’attend John.

Alors, après quelques temps de vie commune, Jeanne de nouveau plaque tout. Elle quitte sa belle famille, son mari et délaisse cette fois ses deux filles.

Au recensement de 1930, on retrouve John, célibataire, qui vit seul avec sa mère. Les deux petites, âgées de 7 et 8 ans, sont pensionnaires à l’Institution Méthodiste de Columbia.

Jeanne refera sa vie avec Clarence Winnerton HYER, né le 19 novembre 1908 et décédé en janvier 1975 à Keansburg, Monmouth, New Jersey, fils de William Renson et Mary Elysabeth OSTRANDER. Ils auront 6 enfants et une vingtaine de petits enfants.

Jeanne décédera le 4 février 1974 et sera enterrée à Keansburg avec son époux.

Son petit frère, Louis Victor CLEREC, né à Brest le 19 janvier 1906 et émigré aux États-Unis en 1920 avec sa sœur, est revenu en Europe avec sa mère. Il épousera à Mons, en Belgique, Fernande Martha Paula COUWENBERG, le 12 août 1933, cousine de son nouveau beau-père. Entré aux Dames de France de Brest comme commis, il finira Directeur de magasins. Héroïque pendant le conflit de 39/45, couvert de décorations, il décédera au soleil de Nîmes dans le Gard, le 3 février 1984.

La suite de l’histoire, en particulier les pérégrinations de sa fille, Jacqueline LABOFISH-STALLONE, à Brest et en Russie est consultable sur le Forum des Généalogistes du Finistère, sous le sujet « Généalogie de Sylvester Stallone ».

Revenir en haut Aller en bas
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19766
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 76
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: Re: Sylvester Stallone a une grand-mère française   Sam 08 Oct 2011, 13:46

Quelle vie elle a eue cette "Jeanne" !!! un vrai roman !! et quel courage aussi !!!!

_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................

Revenir en haut Aller en bas
Saxo

avatar

Messages : 9015
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 67
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Sylvester Stallone a une grand-mère française   Sam 08 Oct 2011, 16:32

Surtout à l'époque où elle a vécu.
C'est extraordinaire comme destin.
Et le grand-oncle qui est mort à Nimes il y a peu finalement c'est époustouflant ces américains.............. ils disent tous du mal de la vieille Europe mais ils en sont presque tous issus !!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Vio

avatar

Messages : 3644
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 63
Localisation : sud-ouest

MessageSujet: Re: Sylvester Stallone a une grand-mère française   Sam 08 Oct 2011, 18:57


Je m'étonne que l'acteur illustre n'ait pas encore pensé à porter cette vie et ses péripéties à l'écran !!

Elle était drolement indépendante de caractère pour l'époque !! Elle a assumé ses choix !!

Rien que pour çà, chapeau !!!!!!!!!!

Il y a aussi beaucoup d'irlandais aux U.S.A, issus de la " Vieille Europe ", des Français, je pense qu'il y en a peu, je parle là de ceux qui ont fondés le Pays........vraiment originaires de là-bas !!

Je ne connais pas leur histoire, j'ai juste lu.....
Revenir en haut Aller en bas
Saxo

avatar

Messages : 9015
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 67
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Sylvester Stallone a une grand-mère française   Dim 09 Oct 2011, 08:44

Il y a eu beaucoup de français aussi, la femme de Kennedy était française et bien d'autres.
L'Amérique est un pays peuplé par des aventuriers de tous pays.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sylvester Stallone a une grand-mère française   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sylvester Stallone a une grand-mère française
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Grands Succès de la Chanson Française (1950-1960)
» La Marine Française
» Et la Normandie devint française!
» La marine française en 1720
» Origine des noms de famille d'origine Française installées au Canada

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Maison Forum :: Ici on se cultive :: Ciné, théâtre, danse-
Sauter vers: