Liberté, convivialité, écoute, entraide et grand délire
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Citations
Aujourd'hui à 16:08 par Matriarche3

» Bonjour!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Hier à 20:44 par Matriarche3

» Entrez dans la danse !!!!!
Hier à 20:16 par Matriarche3

» Qui est- ce....?
Dim 17 Sep 2017, 20:50 par Matriarche3

» Avec la troisième lettre ....!
Dim 17 Sep 2017, 20:49 par Matriarche3

» Histoires de nos 4 pattes
Dim 17 Sep 2017, 17:12 par Matriarche3

» Bon anniversaire Matri !
Ven 08 Sep 2017, 23:46 par Matriarche3

» Toutes les villes de France et ailleurs ...!
Ven 08 Sep 2017, 23:45 par Matriarche3

» Les Antonymes ...!
Ven 08 Sep 2017, 23:40 par Matriarche3

Partenaires
Forum gratuit

Tchat Blablaland
Échanges de lien
Pour les échanges de liens, veuillez me contactez en le laissant votre adresse ainsi que petit descriptif. N'oubliez que vous pouvez toujours vous inscrire en tant que membre et ouvrir un nouveau post à forum > Ici on se présente > Topic publicité

Partagez | 
 

 Prix Nobel de Médecine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19710
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 75
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: Prix Nobel de Médecine   Lun 03 Oct 2011, 18:16

Le prix Nobel de Médecine récompense un trio champions de l'auto-défense

Le Français Jules Hoffmann a reçu lundi le prix Nobel de Médecine pour ses travaux sur le système immunitaire, un prix partagé avec l'Américain Bruce Beutler et le Canadien Ralph Steinman décédé trois jours avant l'annonce.

"M. Steinman est décédé le 30 septembre", à l'âge de 68 ans, des suites d'un cancer du pancréas dont il souffrait depuis quatre ans, a indiqué l'université Rockfeller de New York où il enseignait l'immunologie.

Les travaux récompensés jeudi par le Nobel doivent justement favoriser l'efficacité de la lutte contre des maladies comme le cancer et celle des vaccins.

Chercheur émérite au CNRS, le professeurs Hoffmann, 70 ans, et ses deux co-lauréats ont été récompensés pour avoir "révolutionné" les connaissances sur le système immunitaire, a déclaré le secrétaire du comité Nobel de Médecine, Göran Hansson, en annonçant les lauréats.

Le président Nicolas Sarkozy a salué une distinction qui "honore l'université de Strasbourg, le CNRS, la communauté scientifique française et notre pays tout entier".

M. Hoffmann est né à Echternach au Luxembourg en 1941 et a obtenu son doctorat de médecine à l'Université de Strasbourg en 1969. L'année suivante il est devenu Français.

Après quelques années à l'Université de Marbourg (Allemagne), il a dirigé un laboratoire de recherche à Strasbourg de 1974 à 2009, a été directeur de DEA de biologie moléculaire et cellulaire à l'Université de Strasbourg et, en 2007-2008, il a présidé l'Académie nationale française des sciences.

Il est le 11e lauréat français du Nobel de médecine et le 53e Français à être récompensé par un Nobel, toutes disciplines confondues.

Le système immunitaire permet à l'organisme de se défendre en libérant des anticorps et des cellules tueuses en réponse à des virus ou des germes.

En première ligne, le système immunitaire inné "peut détruire des micro-organismes infectieux et provoquer une inflammation qui contribue à bloquer l'attaque" avant l'apparition d'anti-corps, explique le comité.

Si cette première ligne de défense s'avère insuffisante, "le système immunitaire adaptatif entre en jeu". Il permet la vaccination car des cellules gardent la mémoire de l'agresseur.

Les recherches des trois lauréats ouvrent la voie à de nouveaux médicaments et vaccins et permettent de combattre des déficiences immunitaires comme l'asthme, la polyarthrite rhumatoïde et la maladie de Crohn.

"Leurs travaux ont ouvert de nouvelles voies pour le développement de la prévention et pour des thérapies contre les infections, les cancers et les maladies inflammatoires", explique le jury.

MM. Beutler, 55 ans, et Hoffmann se partagent la moitié du prix pour leurs travaux sur le système immunitaire inné.

Ils ont découvert "les protéines réceptrices qui reconnaissent les micro-organismes (nocifs) et activent le système immunitaire, première étape de la réponse immunitaire de l'organisme", explique le comité Nobel.

La découverte de M. Hoffmann remonte à 1996 en étudiant la façon dont les drosophiles (ou mouches du vinaigre) combattaient les infections.

M. Beutler, né en 1957 à Chicago et enseignant de génétique et d'immunologie à l'Institut de recherche Scripps à La Jolla (Etats-Unis), a établi en 1998 le lien entre la façon dont se défendent les drosophiles et les mammifères, ouvrant la voie à la compréhension du système immunitaire humain.

Le professeur Steinman a été récompensé pour avoir découvert en 1973 "les cellules dendritiques du système immunitaire et leur capacité unique à activer et réguler l'immunité adaptative, dernière étape de la réponse immunitaire de l'organisme au cours de laquelle les micro-organismes sont évacués du corps", explique encore le comité.

C'est la douzième fois que le Nobel de médecine récompense des travaux sur le système immunitaire.

Les lauréats recevront leur prix de 10 millions de couronnes (1,08 million d'euros) à se partager lors d'une cérémonie officielle à Stockholm le 10 décembre, date anniversaire de la mort du fondateur du prix, l'industriel suédois Alfred Nobel.


_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................

Revenir en haut Aller en bas
 
Prix Nobel de Médecine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prix Nobel de la Paix
» L'union européenne, prix nobel de la paix...
» Jacqueline Kennedy-Onassis
» le 28 decembre
» POURQUOI ECRIRE ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Maison Forum :: Ici on se soigne :: Médecine douce ou médecine traditionelle-
Sauter vers: