Liberté, convivialité, écoute, entraide et grand délire
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Citations
Mer 13 Déc 2017, 23:09 par Matriarche3

» Bonjour!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Mar 12 Déc 2017, 13:53 par Matriarche3

» Qui est- ce....?
Sam 09 Déc 2017, 12:11 par Matriarche3

» Quelques blagues !
Mar 05 Déc 2017, 21:29 par Matriarche3

» Alors?????
Dim 03 Déc 2017, 14:09 par Matriarche3

» Bon anniversaire maman Yo !
Dim 19 Nov 2017, 20:36 par douce teigneuse

» Avec la troisième lettre ....!
Dim 19 Nov 2017, 16:59 par Matriarche3

» Toutes les villes de France et ailleurs ...!
Dim 19 Nov 2017, 16:57 par Matriarche3

» Les Antonymes ...!
Dim 19 Nov 2017, 16:56 par Matriarche3

Partenaires
Forum gratuit

Tchat Blablaland
Échanges de lien
Pour les échanges de liens, veuillez me contactez en le laissant votre adresse ainsi que petit descriptif. N'oubliez que vous pouvez toujours vous inscrire en tant que membre et ouvrir un nouveau post à forum > Ici on se présente > Topic publicité

Partagez | 
 

 Les poèmes à partager

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
chambre 22



Messages : 1903
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Jeu 15 Mai 2014, 11:15

ÉCOUTE CHANTER LES HOMMES

Écoute chanter les hommes,
Ce chant qui nait de l'écume,
Ou de la Peur,
Des pétales de l'aube,
Des cendres de pluie.
Ils font des mots comme des fruits.
Écoute les.
L'horizon ne s'est point fermé.

Écoute chanter les hommes
Ce chant qui nait de la neige,
Ou de la foudre.
Quand reverdit l'herbe sommaire
Des heures révolues,
Quand grouillent dans le ciel
Des corbeaux résolus..
Écoute les
Rien n'est encore consommé.

Écoute chanter les hommes
Ce chant qui nait de l'huile,
Ou des épices,
Pour tes yeux qui ont chassé l'éclat;
Pour tes doigts qui te désobéissent,
Pour tes lèvres assoupies
Écoute les
Le vent dissipe la fumée.

Écoute chanter les hommes
Ce chant qui nait de la flamme,
Ou de la boue.
L’amour n’est pas un accident,
Ni l'espoir une manie.
Croire n'est pas un crépuscule,
Ni une croix
Écoute les rien n'est condamné.

Écoute chanter les hommes
Ce chant nait de la source,
Ou de la plaie
Le sang s'enivre plus,
Le sang ne tache plus,
Sourire n'est plus une blessure
Écoute les
Rien n'est "A jamais".

Écoute chanter les hommes
Ce chant qui nait de la tendresse,
Ou de la détresse.
Leur voix convalescente
S'est dévêtue pour nous
Elle est belle tu sais!
Écoute les
Ils savent encore AIMER

(impossible de trouver son auteur)
Revenir en haut Aller en bas
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19765
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 76
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Jeu 15 Mai 2014, 11:20

Qu'importe l'auteur.......... cheers 

_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................

Revenir en haut Aller en bas
Matriarche3

avatar

Messages : 8410
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 83
Localisation : Belgique, province de Namur, Mariembourg

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Jeu 15 Mai 2014, 20:37

Je n’ai plus que les os…



Je n’ai plus que les os, un squelette je semble,
Décharné, dénervé, démusclé, dépoulpé,
Que le trait de la mort sans pardon a frappé ;
Je n’ose voir mes bras que de peur je ne tremble.

Apollon et son fils, deux grands maîtres ensemble
Ne me sauraient guérir, leur métier m’a trompé
Adieu, plaisant soleil ! Mon œil est étoupé,
Mon corps s’en va descendre où tout se désassemble.

Quel ami, me voyant en ce point dépouillé,
Ne remporte au logis un œil triste et mouillé,
Me consolant au lit et me baisant la face,

En essuyant mes yeux par la mort endormis ?
Adieu, chers compagnons ! Adieu, mes chers amis !
Je m’en vais le premier vous préparer la place.



Pierre de Ronsard, Derniers vers (posthume, 1586)

Revenir en haut Aller en bas
chambre 22

avatar

Messages : 1903
Date d'inscription : 07/11/2010
Localisation :

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Mar 03 Juin 2014, 09:37

LE CŒUR EN DEHORS

Tu sais, il faut aimer dans la vie, beaucoup...
Ne jamais avoir peur de trop aimer.
C'est ça, le courage.
Ne sois jamais égoïste avec ton cœur.
S'il est rempli d'amour, alors montre-le.
Sors-le de toi et montre le au monde.
Il n'y a pas assez de cœurs courageux.
Il n'y a pas assez de cœurs en dehors...

Pour que ta vie soit belle, aime le plus possible.
Et n ai jamais peur de souffrir .
Et méprise ceux qui te mettront en garde.
Ils seront moins heureux que toi.
Ceux qui redoute la souffrance, ne croient pas en la vie.

Samuel Benchetrit - "Le coeur en dehors"
Revenir en haut Aller en bas
Matriarche3

avatar

Messages : 8410
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 83
Localisation : Belgique, province de Namur, Mariembourg

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Mar 03 Juin 2014, 12:34



Omar Khayyan
Chagrin et désespoir
(VIII)

« En ce monde, contente-toi d'avoir peu d'amis.
Ne cherche pas à rendre durable
la sympathie que tu peux éprouver pour quelqu'un.
Avant de prendre la main d'un homme,
demande-toi si elle ne te frappera pas, un jour. »

(CXX)

« Tu peux sonder la nuit qui nous entoure.
Tu peux foncer sur cette nuit... Tu n'en sortiras pas.
Adam et Ève, qu'il a dû être atroce, votre premier baiser,
puisque vous nous avez créés désespérés ! »
Revenir en haut Aller en bas
chambre 22

avatar

Messages : 1903
Date d'inscription : 07/11/2010
Localisation :

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Mer 04 Juin 2014, 18:08

Le Petit Chat

C'est un petit chat noir effronté comme un page,
Je le laisse jouer sur ma table souvent.
Quelquefois il s'assied sans faire de tapage,
On dirait un joli presse-papier vivant.

Rien en lui, pas un poil de son velours ne bouge ;
Longtemps, il reste là, noir sur un feuillet blanc,
A ces minets tirant leur langue de drap rouge,
Qu'on fait pour essuyer les plumes, ressemblant.

Quand il s'amuse, il est extrêmement comique,
Pataud et gracieux, tel un ourson drôlet.
Souvent je m'accroupis pour suivre sa mimique
Quand on met devant lui la soucoupe de lait.

Tout d'abord de son nez délicat il le flaire,
La frôle, puis, à coups de langue très petits,
Il le happe ; et dès lors il est à son affaire
Et l’on entend, pendant qu'il boit, un clapotis.

Il boit, bougeant la queue et sans faire une pause,
Et ne relève enfin son joli museau plat
Que lorsqu'il a passé sa langue rêche et rose
Partout, bien proprement débarbouillé le plat.

Alors il se pourlèche un moment les moustaches,
Avec l'air étonné d'avoir déjà fini.
Et comme il s'aperçoit qu'il s'est fait quelques taches,
Il se lisse à nouveau, lustre son poil terni.

Ses yeux jaunes et bleus sont comme deux agates ;
Il les ferme à demi, parfois, en reniflant,
Se renverse, ayant pris son museau dans ses pattes,
Avec des airs de tigre étendu sur le flanc.
(E. Rostand)
Revenir en haut Aller en bas
jourapresjour

avatar

Messages : 9158
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 63
Localisation : nord

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Jeu 05 Juin 2014, 08:11

Quand je l'ai lu je me suis dit : je l'ai appris celui-là !  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19765
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 76
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Dim 29 Juin 2014, 23:00

DE LA PART DE MATRI :

Le pont Mirabeau

Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu'il m'en souvienne
La joie venez toujours après la peine

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

Les mains dans les mains resteront face à face
tandis que sous
Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l'onde si lasse

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

L'amour s'en va comme cette eau courante
L'amour s'en va
Comme la vie est lente
Et comme l'Espérance est violente

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

Peut-être déjà passé mais c'est si beau.

Passent les jours et passent les semaines
Ni temps passé
Ni les amours reviennent
Sous le pont Mirabeau coule la Seine

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

Guillaume Apollinaire



_________________
 kiss 

_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................

Revenir en haut Aller en bas
chambre 22

avatar

Messages : 1903
Date d'inscription : 07/11/2010
Localisation :

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Lun 30 Juin 2014, 08:05

un classique mais quel classique ... merci Matri
Revenir en haut Aller en bas
chambre 22

avatar

Messages : 1903
Date d'inscription : 07/11/2010
Localisation :

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Sam 05 Juil 2014, 08:40

VIEILLIR ENSEMBLE

Le Dernier rendez-vous
Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs,
Au mois de mai, dans le jardin qui s'ensoleille,
Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants.
Comme le renouveau mettra nos cœurs en fête,
Nous nous croirons encore de jeunes amoureux,
Et je te sourirai tout en branlant la tête,
Et nous ferons un couple adorable de vieux.

Nous nous regarderons, assis sous notre treille,
Avec de petits yeux attendris et brillants,
Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs.

Sur le banc familier, tout verdâtre de mousse,
Sur le banc d'autrefois nous reviendrons causer;
Nous aurons une joie attendrie et très douce,
La phrase finissant souvent par un baiser.

Combien de fois jadis j'ai pu dire :"Je t'aime!"
Alors, avec grand soin, nous le recompterons.
Nous nous souviendrons de mille choses, même
De petits rien exquis dont nous radoterons.
Un rayon descendra, d'une caresse douce,
Parmi nos cheveux blancs, tout rose, se poser,
Quand, sur notre vieux banc tout verdâtre de mousse,
Sur le banc d'autrefois nous reviendrons causer.

Et, comme chaque jour je t'aime davantage,
Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain
Qu'importeront alors les rides du visage,
Si le mêmes rosiers parfument le chemin?
Songe à tous les printemps qui dans nos cœurs s'entassent.

Mes souvenirs à moi seront aussi les tiens,
Ces communs souvenirs toujours plus nous enlacent
Et sans cesse entre nous tissent d'autres liens;
C'est vrai, nous serons vieux, très vieux, faiblis par l'âge,
Mais plus fort chaque jour je serrerai ta main,
Car, vois-tu, chaque jour je t'aime davantage
Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain!
Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs.

Au mois de mai, dans le jardin qui s'ensoleille,
Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants.
Comme le renouveau mettra nos cœurs en fête,
Nous nous croirons encore aux jours heureux d'antan,
Et je te sourirai tout en branlant de la tête,
Et tu me parleras d'amour en chevrotant.

Nous nous regarderons, assis sous notre treille,
Avec des yeux remplis des pleurs de nos vingt ans ...
Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs!

Auteur : Rosemonde Gérard
Revenir en haut Aller en bas
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19765
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 76
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Sam 05 Juil 2014, 11:01

Merci!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!je le prends perso car nous fêtons nos 52ans de mariage aujourd'hui !! lol! lol! amour 

_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................

Revenir en haut Aller en bas
Matriarche3

avatar

Messages : 8410
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 83
Localisation : Belgique, province de Namur, Mariembourg

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Sam 05 Juil 2014, 20:59


Émile VERHAEREN (1855-1916)

A la Belgique

Hélas, depuis les jours des suprêmes combats,
Tes compagnes sont la frayeur et l'infortune ;
Tu n'as plus pour pays que des lambeaux de dunes
Et des plaines en feu sur l'horizon, là-bas.

Anvers et Gand et Liége et Bruxelles et Bruges
Te furent arrachés et gémissent au loin
Sans que tes yeux encor vaillants soient leurs témoins
Ni que tes bras armés encor soient leur refuge.

Tu es celle en grand deuil qui vis avec la mer
Pour en apprendre à résister sous les tempêtes
Et tu songes et tu pleures, mais tu t'entêtes
Dans la terreur et dans l'orgueil de tes revers.

Tu te sens grande immensément, quoique vaincue,
Tu fus loyale et claire et ferme, comme au temps
Où l'honneur sous les cieux s'affirmait éclatant
Où la gloire valait vraiment d'être vécue.

Ton pauvre coin de sol où demeure debout,
Face à l'orage, un roi avec sa foi armée,
Tu le peuples encor de canons et d'armées,
Pour le tenir tragiquement jusques au bout.

Tu te hausses si haut que tu es solitaire
Dans la gloire, dans la beauté, dans la douleur
Et que chacun t'exalte et t'admire en son coeur,
Comme un peuple jamais ne le fut sur la terre.

Qu'importe à cet amour l'angoisse de ton sort
Et qu'Ypres soit désert, et Dixmude, ruine,
Et qu'aussi vide et creux qu'une sombre poitrine,
S'élève au fond du soir l'immense beffroi mort.

A l'heure où cette cendre est encore la Patrie
Nous l'aimons à genoux avec un tel élan
Que de chacun des murs saccagés et branlants,
Nous baiserions la pierre éclatée et meurtrie.

Et si demain l'homme allemand sournois et fou
Achevait de te mordre en son étreinte blême,
Douce Belgique aimée, espère et crois quand même :
Ton pays mis à mort est immortel, en nous.
Revenir en haut Aller en bas
chambre 22

avatar

Messages : 1903
Date d'inscription : 07/11/2010
Localisation :

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Jeu 24 Juil 2014, 10:34

JE VEUX ENCORE

Je veux encore entrer dans la forêt,
Porte ouverte sur le silence,
Et toucher la palette du ciel,
M'enrouler dans l'écharpe du vent.

Je veux encore saisir le temps ,
Et l'offrir aux êtres que j'aime,
Pour leur apprendre la joie de pardonner,
Et le goût de lutter.

Je veux encore saisir la vie, le bonheur,
Et les célébrer pour ma jouissance,
Et offrir ces trésors au monde entier,
Pour lui dire combien il est bon d'aimer.

Je veux encore m'asseoir
Face à l'horizon,
Retrouver la juste place des valeurs,
Et écouter la musique issue de mon cœur.



Auteur : F. Michaud, Rivière-du-Loup
Revenir en haut Aller en bas
Matriarche3

avatar

Messages : 8410
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 83
Localisation : Belgique, province de Namur, Mariembourg

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Jeu 24 Juil 2014, 11:00

J'ai cru à tout jamais notre joie engourdie.

J'ai cru à tout jamais notre joie engourdie
Comme un soleil fané avant qu'il ne fût nuit,
Le jour qu'avec ses bras de plomb, la maladie
M'a lourdement traîné vers son fauteuil d'ennui.

Les fleurs et le jardin m'étaient crainte ou fallace ;
Mes yeux souffraient à voir flamber les midis blancs,
Et mes deux mains, mes mains, semblaient déjà trop lasses
Pour retenir captif notre bonheur tremblant.

Mes désirs n'étaient plus que des plantes mauvaises,
Ils se mordaient entre eux comme au vent les chardons,
Je me sentais le coeur à la fois glace et braise
Et tout à coup aride et rebelle aux pardons.

Mais tu me dis le mot qui bellement console
Sans le chercher ailleurs que dans l'immense amour ;
Et je vivais avec le feu, de ta parole
Et m'y chauffais, la nuit, jusqu'au lever du jour.

L'homme diminué que je me sentais être,
Pour moi-même et pour tous, n'existait pas pour toi ;
Tu me cueillais des fleurs au bord de la fenêtre,
Et je croyais en la santé, avec ta foi.

Et tu me rapportais, dans les plis de ta robe,
L'air vivace, le vent des champs et des forêts,
Et les parfums du soir ou les odeurs de l'aube,
Et le soleil, en tes baisers profonds et frais.



Émile Verhaeren.
Revenir en haut Aller en bas
Matriarche3

avatar

Messages : 8410
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 83
Localisation : Belgique, province de Namur, Mariembourg

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Mar 05 Aoû 2014, 18:42

CH. VAN LERBERGHE
(1861-1907)


BARQUES D'OR

Dans une barque d'Orient
S'en revenaient trois jeunes filles;
Trois jeunes filles d'Orient
S'en revenaient en barque d'or.

Une qui était noire,
Et qui tenait le gouvernail,
Sur ses lèves aux roses essences
Nous rapportait d'étranges histoires
Dans le silence...

Une qui était brune,
Et qui tenait la voile en main,
Et dont les pieds étaient ailés,
Nous rapportait des gestes d'ange,
En son immobilité.

Mais une qui était blonde,
Qui dormait à l'avant,
Dont les cheveux tombaient dans l'onde
Comme du soleil levant,
Nous rapportait, sous ses paupières,
La Lumière.
Revenir en haut Aller en bas
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19765
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 76
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Mar 05 Aoû 2014, 18:50

:merci-4: :fleur: 

_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................

Revenir en haut Aller en bas
jourapresjour

avatar

Messages : 9158
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 63
Localisation : nord

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Mar 05 Aoû 2014, 20:48

C'est très joli !  :merci-4: 
Revenir en haut Aller en bas
Matriarche3

avatar

Messages : 8410
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 83
Localisation : Belgique, province de Namur, Mariembourg

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Mar 05 Aoû 2014, 21:48

J'ai beaucoup aimé aussi
Revenir en haut Aller en bas
Matriarche3

avatar

Messages : 8410
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 83
Localisation : Belgique, province de Namur, Mariembourg

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Mar 02 Sep 2014, 19:31

Mon Grand Amour

Je suis terriblement en amour avec toi,
tous les gestes que tu fais,
toutes les fois que je dors dans tes bras
me remplissent d'allégresse et de tendresse.

Toi mon âme soeur, je ne peux plus me passer de toi
et j'ai tellement hâte aux semaines de vacances
qu'on va passer ensemble.

Tu es la lumière de mes nuits
et mon rayon de soleil qui éclaire mes jours.

Tu es tout pour moi...
je suis si heureuse que le destin m'aie conduit à toi
et qu'il réunisse nos vies à jamais,
c'est ce que je veux être avec toi par delà la mort,
car les âmes soeurs ne sont jamais séparées,
même pas par la mort
car elles se retrouvent d'une vie à l'autre
et dans l'au-delà aussi.

Je t'ai cherché toute ma vie,
toute ma vie il m'a manqué quelque chose,
je sentais que je n'étais pas complète
sans ce quelque chose
et ce quelque chose c'est toi mon amour.

Ma tendre Carole que j'aime profondément
comme jamais je n'ai aimé un humain,
c'est un amour qui ne s'explique pas mais qui se ressent.

Je te sens au fond de mes entrailles comme un feu brûlant
qui réchauffe mon âme et mon coeur.

Tu es l'amour de ma vie, ma flamme de vérité,
mon phare dans la nuit, les étoiles de mon ciel.

Que puis-je dire de plus que je t'aime mon amour

- Linda -
Revenir en haut Aller en bas
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19765
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 76
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Mer 03 Sep 2014, 11:18

Linda à Carole ????

_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................

Revenir en haut Aller en bas
Matriarche3

avatar

Messages : 8410
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 83
Localisation : Belgique, province de Namur, Mariembourg

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Mer 03 Sep 2014, 18:52

Premier amour.

Printemps, que me veux-tu ? pourquoi ce doux sourire,
Ces fleurs dans tes cheveux et ces boutons naissants ?
Pourquoi dans les bosquets cette voix qui soupire,
Et du soleil d'avril ces rayons caressants ?

Printemps si beau, ta vue attriste ma jeunesse ;
De biens évanouis tu parles à mon coeur ;
Et d'un bonheur prochain ta riante promesse
M'apporte un long regret de mon premier bonheur.

Un seul être pour moi remplissait la nature ;
En ses yeux je puisais la vie et l'avenir ;
Au souffle harmonieux de sa voix calme et pure,
Vers un plus frais matin je croyais rajeunir.

Ô combien je l'aimais ! et c'était en silence !
De son front virginal arrosé de pudeur,
De sa bouche où nageait tant d'heureuse indolence,
Mon souffle aurait terni l'éclatante candeur.

Par instants j'espérais. Bonne autant qu'ingénue,
Elle me consolait du sort trop inhumain ;
Je l'avais vue un jour rougir à ma venue,
Et sa main par hasard avait touché ma main.



Charles-Augustin Sainte-Beuve.
Revenir en haut Aller en bas
Matriarche3

avatar

Messages : 8410
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 83
Localisation : Belgique, province de Namur, Mariembourg

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Jeu 04 Sep 2014, 22:10

Sonnet.


Je suis encombré des amours perdues,
Je suis effaré des amours offertes.
Vous voici pointer, jeunes feuilles vertes.
Il faut vous payer, noces qui sont dues.

La neige descend, plumes assidues.
Hiver en retard, tu me déconcertes.
Froideur des amis, tu m'étonnes, certes.
Et mes routes sont désertes, ardues.

Amours neuves, et vous amours passées,
Vous vous emmêlez trop dans mes pensées
En des discordances éoliennes.

Printemps, viens donc vite et de tes poussées
D'un balai d'églantines insensées
Chasse de mon cœur les amours anciennes !



Charles Cros.
Revenir en haut Aller en bas
Matriarche3

avatar

Messages : 8410
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 83
Localisation : Belgique, province de Namur, Mariembourg

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Ven 05 Sep 2014, 18:47

Les poèmes de Théodore Agrippa d'Aubigné :

Accourez au secours de ma mort violente.
Ainsi l'amour et la fortune.
À l'éclair violent de ta face divine.
À longs filets de sang ce lamentable corps.
Amour qui n'est qu'amour.
Auprès de ce beau teint.
Au tribunal d'amour, après mon dernier jour.
Bien que la guerre soit âpre.
Ce doux hiver qui égale ses jours.
Ce qui a esgalé aux cheveulx de la terre.
Combattu des vents et des flots.
Complainte à sa dame.
Contre la présence réelle.
Dans le parc de Thalcy.
Déjà la terre avait avorté la verdure.
Diane, ta coutume est de tout déchirer.
D'un outrageux combat la fortune et l'amour.
En un petit esquif éperdu, malheureux.
Extase.
Hardy j'entreprendray de te rendre éternelle.
Je brûle avec mon âme.
Je confesse, j'eu tort.
Larmes.
Le miel sucré de votre grâce.
Le peintre qui voudrait animer un tableau.
L'hiver du sieur d'Aubigné.
Liberté douce et gracieuse.
Mille baisers perdus.
Miséricorde, ô Cieux, ô Dieux impitoyables.
Nos désirs sont d'amour.
Nous ferons, ma Diane, un jardin fructueux.
Ô combien le repos devrait être plaisant.
On ne voit rien au Ciel, en la terre pezante.
Ores qu'on voit le Ciel.
Oui, je suis proprement à ton nom immortel.
Oui, mais ainsi qu'on voit en la guerre civile.
Par ses yeux conquerans fust tristement ravie.
Pauvre peintre aveuglé.
Pressé de désespoir.
Prière de l'auteur.
Puisque le corps blessé.
Quand du sort inhumain les tenailles flambantes.
Quiconque sur les os des tombeaux effroyables.
Ronsard si tu as su par tout le monde épandre.
Si je pouvais porter dedans le sein.
Si mes vers innocents ont fait à leur déçu.
Si vous voyiez mon coeur ainsi que mon visage.
Sort inique et cruel.
Soupirs épars, sanglots en l'air perdus.
Revenir en haut Aller en bas
Matriarche3

avatar

Messages : 8410
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 83
Localisation : Belgique, province de Namur, Mariembourg

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Dim 07 Sep 2014, 19:11


Songe d'une nuit d'été
Par Marie France Gobé
***

Cette nuit j'ai songé à TOI mon tendre Amant
Tu étais près de Moi - tu caressais mon sein
Prémices de jeux amoureux tout en prenant le temps
De jouir des plaisirs en ces moments divins

Avant de plonger dans cette immense ivresse
Tu embrasais mon Corps - Quelle douce allégresse
Me couvrant de baisers et de mots d'Amour
A mes sens extasiés - Effleurant ma bouche

Tu murmurais JE T'AIME ce mot si délicieux
Une larme de joie perle au coin de mes yeux
Doucement tu descends jusqu'à mon Paradis
Le désir grandit - Regardes moi j'en frémis

J'ai rêvé ce Corps si souvent convoité
Tu es allongé près de Moi - Moments tant désirés
Ta peau contre la mienne - en Baisers audacieux
et Mouvements délicats m'emportent vers les Cieux

Mes fantasmes inavouables au fil des jours
Mes désirs inassouvis se noient dans tes pensées
Dans le Fusion de nos corps - ne faire qu'un Mon Amour
Toutes ces frustrations - Enfin - se sont envolées

Mais la nuit s'estompe - L'aube apparaît
Seule dans ma couche - Je pense - Mon bien Aimé
Ce n'était qu'un Songe d'une belle nuit d'été
Qui laissa son empreinte sur mon corps épuisé

Mon Amour encore un jour qui se lève - Sans Toi
Je suis dans la pénombre - Tu es si loin de Moi
Mon Amour - je n'entends - je ne vois que par TOI
Les jours sont Blêmes - Pour Moi il n'est plus de Joie
Revenir en haut Aller en bas
Matriarche3

avatar

Messages : 8410
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 83
Localisation : Belgique, province de Namur, Mariembourg

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Lun 08 Sep 2014, 20:34

Revenir en haut Aller en bas
douce teigneuse
Admin
avatar

Messages : 19765
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 76
Localisation : Provence la belle!!!!

MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    Dim 19 Oct 2014, 10:25

Paul VERLAINE (1844-1896)


Un dahlia

Courtisane au sein dur, à l'oeil opaque et brun
S'ouvrant avec lenteur comme celui d'un boeuf,
Ton grand torse reluit ainsi qu'un marbre neuf.

Fleur grasse et riche, autour de toi ne flotte aucun
Arôme, et la beauté sereine de ton corps
Déroule, mate, ses impeccables accords.

Tu ne sens même pas la chair, ce goût qu'au moins
Exhalent celles-là qui vont fanant les foins,
Et tu trônes, Idole insensible à l'encens.

- Ainsi le Dahlia, roi vêtu de splendeur,
Elève sans orgueil sa tête sans odeur,
Irritant au milieu des jasmins agaçants !

_________________
L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX .....................

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les poèmes à partager    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les poèmes à partager
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» quelques recettes à partager...
» je voulais vs faire partager cette vidéo
» tant de souvenirs de 1977 a partager. mecanicie 77-78
» Partager un bureau avec un autre professionnel de santé - Loyer
» partager les taches ménagères

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Maison Forum :: Ici on se cultive :: Poésie, Littérature-
Sauter vers: